Livraison offerte dès 149€ aujourd'hui seulement !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher Tous les articles

Tout savoir sur l’abeille charpentière

Tout savoir sur l’abeille charpentière

L’abeille charpentière a comme nom scientifique Xylocopa violacea, elle est également appelée xylocope violet ou bourdon noir. Elle est comme toutes les autres abeilles un véritable pollinisateur, elle joue donc un rôle important dans la reproduction des fleurs et des arbres.

Son nom provient de sa tendance à creuser le bois mort pour pondre ses œufs et construire son nid. Son corps est de couleur noire et très souvent couvert de poils. Elle est considérée comme la plus grande espèce d’abeille sauvage. On la voit généralement à la fin du printemps lorsqu’elle butine et on la rencontre le plus souvent dans les endroits chauds, ensoleillés et contenant beaucoup de fleurs.

Identification des abeilles charpentières

La Xylocopa violacea est une grosse abeille solitaire de couleur noire violacée, d’apparence robuste et massive. Cette espèce est très grande avec une taille d’environ 30 mm de longueur. Son corps est volumineux et peut mesurer jusqu’à 50 mm d’envergure y compris les ailes.

Elles représentent plus de 85 % des espèces de son genre existantes et sont très connues, car leur miel est très prisé pour son goût sucré, sa douceur et sa saveur. Le mâle se distingue généralement de la femelle par ses deux articles roux à roses près de l’extrémité de ses antennes.

Habitat et nidification des espèces

La nidification est un peu particulière chez les xylocopes, car ils nidifient dans les bois tels que les poutres, les roseaux, les bûches de bois et creusent des tunnels ou aménagent des galeries pour y rester grâce à leurs solides mandibules.

Elles peuvent également utiliser des galeries existantes déjà creusées et délaissées par d’autres abeilles. Elles peuvent même habiter dans de vieilles charpentes.

Leurs nids ne peuvent contenir que très peu d’individus qui se retrouvent en petits groupes pour mieux vivre. Leur présence peut se faire remarquer par les tas de copeaux tombés au sol.

Cycle de vie des Xylocopa violacea

Le cycle de vie de Xylocopa violacea varie très peu et se déroule en 4 étapes durant une période d’environ 7 à 8 semaines.

La ponte et l’éclosion des œufs

C’est la première phase qui s’effectue dans les galeries de bois où habite la femelle. Les œufs ou futures larves sont déposés séparément dans les loges contenant de la nourriture en nectar et en pollen.

Le stade larvaire

Les larves à la deuxième phase sont bien grosses et mesurent entre 2 et 3 cm de long.

La chrysalide

Avant de devenir un imago à la troisième phase, l’abeille charpentière passe au stade de la chrysalide.

L’âge adulte

Elle correspond à la quatrième phase et permet aux jeunes adultes de sortir du nid et de s’envoler.

Cette espèce d’abeille représente-t-elle un danger ?

Le xylocope solitaire au même titre que d’autres espèces doit être protégé, car elle est inoffensive. Elle est très utile par son activité de pollinisation des fleurs, des végétaux, des potagers et des arbres fruitiers. Tout comme les guêpes par exemple ou autres insectes de son genre, la femelle de cette espèce (abeille charpentière) possède un dard qu’elles utilisent pour se défendre contre les éventuelles menaces.

Elle est ne pique que lorsqu’on la provoque ou que l’on s’attaque à elle sans s’en rendre compte ou que l’on se retrouve trop près de son nid. Sa piqûre est douloureuse, mais pas mortelle.

Plusieurs remèdes et techniques naturels anti-inflammatoires existent pour soulager la douleur en cas de piqûre par cet insecte. Il s’agit de l’application sur les points de piqûre des extraits d’Aloe vera, d’une compresse imbibée d'eau glacée ou encore plante aux vertus anti-histaminiques.

Parfois, en cas de persistance de la douleur, vous pouvez prendre des médicaments antihistaminiques qui sont également des anti-inflammatoires pouvant soulager. Cette espèce d’abeille ne représente aucune menace spontanée pour ceux qui vivent dans son entourage.

Importance des Xylocopa violacea

Parmi les multiples espèces existant sur la terre, les xylocopes solitaires sont les plus importants pour les hommes et pour les plantes en particulier. Elles ont permis d’une part l’évolution des plantes à fleurs avec une garantie de survie et d’autre part, elles ont permis aux hommes de consommer des aliments riches en vitamines et de profiter des fleurs. Elles contribuent à la pollinisation de l’ensemble des plantes cultivées et surtout les plantes à fleurs.

En réalité, les plantes produisent naturellement des gamètes mâles immobiles, mais c’est grâce aux xylocopes solitaires en particulier que ces gamètes mâles sont transférés sur la partie réceptrice de l’appareil femelle de la plante pour une bonne pollinisation.

En effet, les xylocopes solitaires sont importants sur plusieurs plans.

      Grâce aux xylocopes solitaires, certaines cultures comme les plantes oléagineuses, les produits maraîchers, les plantes médicinales et les arbres à fruits peuvent réaliser la pollinisation

      Elles permettent d’avoir un monde plus varié et plus coloré.

      Elles contribuent de façon essentielle à la qualité de la vie.

      Elles assurent le maintien de la variété naturelle de tout l’écosystème.

Modes de nutrition de ces espèces

Les xylocopes solitaires se nourrissent surtout de nectar et de pollen. Le miel étant l’aliment favori de ces dernières en hiver, c’est par contre sur les grandes variétés de plantes se trouvant dans la nature que ces espèces recherchent d’autres habituellement leur pitance.

Parfois, c’est à partir des jus de fruits mûrs et des jus produits par certaines espèces d’insectes que se nourrissent ces insectes solitaires. Elles collectent, traitent ce jus et le conservent en grande quantité dans la ruche pendant les périodes de disponibilité pour pouvoir se nourrir facilement pendant les périodes de pénurie.

Des aliments alternatifs existent également et permettent généralement aux abeilles charpentières de se nourrir. Il s’agit du saccharose issu des cannes à sucre par exemple, du fructose et du glucose. Des fruits peuvent également être une source d’alimentation pour les xylocopes charpentiers. Elles ont par ailleurs des préférences pour les lavandes, les sauges, les glycines et les gesses.

Mode de reproduction des abeilles xylocopes

La reproduction des abeilles charpentières peut se faire facilement pendant une forte période de chaleur. C’est la seule période de l’année où le mâle et la femelle se rencontrent. La reproduction a presque toujours lieu dans les airs et loin de la ruche.

Sachant qu’il faudra plusieurs mâles pour féconder une seule reine, les mâles à tour de rôle attrapent pendant le vol nuptial la femelle et essaient de la féconder avec leurs appareils reproducteurs. L’acte se passe discrètement et il faudra en moyenne quinze à dix-huit mâles pour féconder la même reine.

Après s’être fait féconder, grâce à un super aliment appelé la gelée royale, elle sera la maman de toutes les futures abeilles pendant plusieurs années jusqu’à ce qu’elle essaime.

Mode de vie des xylocopes

Toutes les espèces d’abeilles ne possèdent pas généralement le même mode de vie. La plupart des espèces existantes vivent en colonies, mais la Xylocopa violacea vit en solitaire et n’a donc pas un mode de vie sociale organisée. Les mâles et les femmes de cette espèce étant de nature solitaire ne se rencontrent uniquement que pour s’accoupler.

Comme les autres espèces de son genre, le xylocope solitaire ne vit pas en société et n’a aucune organisation spéciale. Après la copulation, la reine se retire pour vaquer à ses occupations notamment la préparation de son nid dans du bois mort exposé au soleil et 

Articles associés