En ce moment, une surprise dans votre panier à partir de 149€ !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher La vie de la ruche Tous les articles

Tout savoir sur l'abeille ventileuse

Tout savoir sur l'abeille ventileuse

Mise à part la reine, toutes les abeilles sont amenées à exercer différents métiers durant leur existence. Des tâches réalisées au profit de la ruche et de ses habitants, comme celle de la ventileuse. Un élément vital pour l’entretien de l’atmosphère à l’intérieur de la ruche et pour le bien-être des abeilles qui la peuplent.

Qu’est-ce qu’une abeille ventileuse ?

C’est une abeille ouvrière adulte d’un âge moyen entre 10 et 18 jours. Néanmoins le métier de ventileuse peut être assuré par les abeilles ouvrières de tous les âges. 

La ventileuse a pour mission de battre des ailes, pendant plusieurs heures par jour, pour produire de l’air et ventiler la ruche. En créant une sorte de courant d’air, elle permet d’aérer l’atmosphère interne de la ruche et de réguler la température ressentie. Bref, la ventileuse est en quelque sorte un système d’air conditionné pour la ruche.

À quoi sert une abeille ventileuse ?

La ventilation réalisée par l’abeille ventileuse permet de gérer l’atmosphère à l’intérieur de la ruche. Elle vise un certain nombre d’objectifs pour assainir l’air à l’intérieur de la ruche : 

- Rafraichir ou refroidir la température, surtout quand il fait très chaud. Associée à un apport d'eau, la ventilation assurée par les abeilles permet de baisser la température du couvain. 

- Contrôler le taux d’humidité qui règne dans la ruche

- Réchauffer le couvain si besoin est. Dans ce cas, la ventileuse change de technique. Pour produire un air plus chaud, elle doit faire vibrer ses muscles thoraciques. 

- Diminuer le taux de gaz carbonique cumulé dans la ruche. 

Autres objectifs 

Grâce à la ventilation qu’elle réalise, l’abeille ventileuse vise d’autres objectifs.

- Le nectar : le battement des ailes de la ventileuse participe à l’assèchement du nectar récolté par les abeilles butineuses et stocké dans les alvéoles, en favorisant l’évaporation de l’eau contenue dans cette substance.

- Le miel : la ventileuse permet d’épaissir le miel stocké dans les alvéoles, en faisant évaporer l’eau qu’il contient, à un stade immature.

- L’essaim : lors de l'essaimage, la ventileuse bat le rappel pour regrouper l’essaim

- La colonie : elle attire de nouvelles recrues, parmi les abeilles à proximité, pour renforcer la colonie. Une mission accomplie grâce aux des vibrations et des phéromones que la ventileuse dégage via les glandes de Nasanov.

Comment travaille une abeille ventileuse ?

Pour s’acquitter de sa mission, l’abeille ventileuse ne se contente pas de battre ses ailes, comme le ferait n’importe quelle autre abeille. Au contraire, pour atteindre ses nombreux objectifs, elle se voit exécuter tout un processus. Et c’est la coordination entre un ensemble de geste et de postures qui va lui permettre de mériter son nom de ‘ventileuse’.

- Elle se place à la sortie de la ruche

- Elle tourne la tête vers l'ouverture de la ruche

- Elle pointe son abdomen vers le haut. 

- Elle s'agrippe, avec ses pattes, à un support dans la ruche

- Enfin, elle bat des ailes dans un grand bruissement.

Articles associés