En ce moment, une surprise dans votre panier à partir de 149€ !

Le blog
apiculteur

La vie de la ruche

Les différents types/races d'abeilles

Les différents types/races d'abeilles

Il existe aujourd'hui une multitude de races d'abeilles domestiques destinées à l'apiculture, certaines pures et d'autres issues de croisements. Elles se distinguent sur plusieurs critères comme la pilosité, le mode de nidification, les types de plantes butinées, etc. Autant de variétés qu’un apiculteur gagnerait à connaitre avant de choisir la colonie qui peuplera son rucher. Nous allons voir les forces et faiblesse des abeilles d’élevage les plus fréquentes en France.

Les abeilles d’élevage les plus fréquentes

L’abeille noire (Apis Mellifera Mellifera)

Abeille noire (Apis Mellifera Mellifera)

L'Apis MelliferaMellifera est plus connue chez les apiculteurs sous le nom d'abeille noire, en référence à sa couleur. C'est une race très ancienne qui est présente sur toutes les régions de France et possède plusieurs écotypes locaux comme l'abeille noire bretonne, l'abeille noire corse, l'abeille noire provençale ou encore l'abeille noire cévenole (traditionnellement élevée dans des ruches tronc).

Elle est très appréciée des apiculteurs français car elle hiverne remarquablement bien, même lorsque l'hiver est froid. Elle résiste bien aux maladies, possède une bonne longévité et s'adapte bien à son biotope. On peut lui reprocher son comportement parfois agressif et son développement un peu lent en sortie d'hiver. Aussi, sa langue courte l’empêche de butiner dans des fleurs avec une corolle profonde.

C'est une abeille locale et polyvalente, particulièrement adaptée aux climats montagnards qui séduira les amateurs comme les professionnels.

L'abeille italienne (Apis Mellifera Ligustica)

Abeille italienne (Apis Mellifera Ligustica)

L'Api MelliferaLigustica est communément appelée abeille italienne en référence à son origine. C'est l'abeille la plus répandue dans le monde (Europe, Amérique et Australie) en raison de ses nombreuses qualités.

C'est une espèce douce qui produit beaucoup de miel, propolise peu et se développe rapidement au printemps. Elle est très féconde et permet une production importante d'essaims. Par contre, elle est plutôt essaimeuse, gourmande durant l'hivernage, sensible au froid et, au-delà de la méditerranée, a du mal à passer l’hiver.

L'abeille caucasienne (Apis mellifera caucasica)

Abeille caucasienne ou abeille grise (Apis mellifera caucasica)

Originaire des montagnes du Caucase, l'Apis melliferacaucasica ou abeille caucasienne est présente dans la plupart des pays producteurs de miel. Elle est très populaire aujourd'hui grâce à sa forte capacité à produire de la propolis, un produit aux propriétés reconnus pour la santé. Elle est souvent croisée avec l'abeille italienne.

Il s'agit d'une abeille grise et très poilue qui est réputée pour sa douceur. Elle est travailleuse, résiste bien à l'hiver et produit du bon miel grâce à sa très longue langue qui lui permet de butiner les fleurs profondes (acacia, luzerne). Néanmoins, elle propolise beaucoup et se développe lentement au printemps.

L'abeille carnolienne (Apis mellifera carnica)

Abeille carniolienne (Apis mellifera carnica)

Originaire du sud de l’Autriche, l’abeille Carniolienne est également appelée carniole. Très fréquente du côté des Alpes et de la Mer noire et plus particulièrement dans les zones urbaines.

La Carnolienne est une grande abeille grise qui est très présente en ville grâce car elle pique rarement. C'est l'une des races d'abeilles qui hiverne le mieux. On dit que c'est une abeille des miellées de printemps car elle se développe rapidement en sortie d'hiver. En outre, elle propolise et consomme peu. On note tout de même qu'elle est essaimeuse et mauvaise bâtisseuse.

L'abeille Buckfast

L'abeille Buckfast

L’abeille Buckfast est une abeille hybride, créée en Angleterre à partir de croisements de plusieurs races, pour remédier à la détérioration du cheptel de l’abbaye de Buckfast, suite à une épidémie d’acariose.

Il s'agit d'une abeille très douce, peu essaimeuse et travailleuse. Elle hiverne plutôt bien et résiste à certaines malades. Par contre, elle a tendance à consommer beaucoup de nourriture durant l'hiver et propolise beaucoup l'intérieur de la ruche.

L'abeille charpentière xylocope

L’abeille charpentière, aussi appelée xylocope fait partie de la famille des Apidae (comme d’autres espèces telles que les abeilles domestiques ou encore les bourdons). Cependant, contrairement à ces espèces qui vivent en colonies, ces abeilles sont dites « solitaires ».

L’abeille charpentière tient son nom du fait qu’elle a l’habitude de creuser des galeries dans le but d’assurer sa descendance. Les caractéristiques de cette abeille sont facilement reconnaissables. Le xylocope peut en mesurer jusqu’à 30 mm de longueur, avec une envergure de 55 mm. Son vol bruyant, semblable à un gros bourdonnement, son corps poilu, ainsi que sa couleur noire bleutée, la distinguent des autres espèces sauvages. Elle possède 4 ailes, comme tous les insectes hyménoptères.  

L’abeille charpentière est une butineuse. Elle possède d’ailleurs une « trompe » bien développé et très robuste. Elle raffole particulièrement du nectar des légumineuses et des labiées. Elle possède également de puissantes mâchoires qui lui permettent de creuser le bois afin d’y établir son nid.

Le xylocope est un véritable atout dans un jardin, notamment en ce qui concerne la pollinisation. En effet, il pollinise les différents arbres et végétaux présents dans le jardin, assurant ainsi l’équilibre du jardin et contribuant à la biodiversité qui est si importante (notamment dans le domaine apicole). C’est pourquoi il peut donc être intéressant de recréer l’habitat de cette abeille dans votre jardin, elle ne présente aucun risque pour l’homme.

Ces abeilles ne produisent pas de miel (ni d’autres produits comme de la cire ou encore la gelée royale).  C’est d’ailleurs pour cela qu’elles n’ont en général pas de dard (elles n’ont pas besoin de défendre leur miel ni leur colonie).

D’origine européenne, on trouve ces abeilles en France, en Belgique ou encore au Luxembourg. L’abeille charpentière se reproduit à la fin du printemps lorsqu’il fait suffisamment chaud. 

Si vous voulez en savoir plus sur les abeilles, vous pouvez vous procurer le livre Guide des abeilles, bourdons, guêpes et fourmis d’Europe ou encore Abeilles du monde.
Chez Apiculture.net, nous vendons aussi des essaims d’abeilles et leur reine pour bien démarrer votre activité d’apiculteur.

Articles associés