L'univers du miel

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, conseil et suivi de commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Le point sur la ruche Langstroth

Publié le 11/12/2014 / Matériel apicole

Matériel d’apiculture éprouvé, la ruche Langstroth a des particularités bien définies malgré quelques variantes.

Ruche Langstroth

Le principe

Inspiré des travaux d’un apiculteur polonais du nom de Dzierzon, la ruche Langstroth a été largement diffusée aux Etats-Unis par un pasteur nommé Langstroth qui en a obtenu un brevet en 1852. Ce type de ruche repose sur le principe du « bee space », littéralement « donner de l’espace aux abeilles ».

En effet, il comporte un cadre mobile et offre une aération suffisante ainsi qu’une circulation optimale pour les abeilles. L’explication est simple : lorsque les cavités sont inférieures à 6 mm, les abeilles utilisent la propolis pour colmater celles-ci. Lorsqu’elles sont supérieures à 10 mm, c’est la cire qui est utilisée. Avec une aire bien optimale, les abeilles circulent bien et elles n’ont plus à utiliser les produits pour le colmatage. La ruche Langstroth a donc été adoptée aux Etats-Unis et au Canada, mais plus tard en France, dans la région méditerranéenne. Elle est largement répandue dans le monde.

Du point de vue technique

D’autres termes sont utilisés pour décrire et qualifier la ruche Langstroth : ruche divisible, ruche à 10 cadres…. D’un point de vue technique, la ruche comporte deux corps identiques comportant chacun 10 cadres. Elle est également dotée d’un fond amovible. Les cadres sont maintenus par des bandes et agencés selon la technique d’espacement Hoffmann. C’est d’ailleurs la caractéristique majeure de la ruche Langstroth.

Les dimensions changent en fonction des tendances dans les pays. La seule règle de mesure à appliquer consiste à faire concorder les dimensions de l’intérieur de la ruche et celles du cadre. Le corps de la ruche est composé de deux hausses superposées. Son point commun avec la ruche Dadant est la présence de cadre reposant sur la cire gaufrée. Par rapport à la ruche Dadant, la ruche Langstroth est plus petite et plus maniable puisqu’elle ne prend que 2/3 du volume de celle-ci. Il existe des ruches carrées et des ruches rectangulaires, un aspect purement esthétique puisque le principe reste le même. En France, la ruche Langstroth à 10 cadres mesure 460 x 370 mm avec une hauteur de 240 mm, la cire gaufrée mesurant alors 420 x 200 mm.

Des avantages et des inconvénients

La ruche Langstroth ne semble pas être une référence pour les débutants en apiculture. Bien qu’elle soit maniable, son utilisation requiert une certaine expérience, notamment pour le soin des abeilles durant l’hiver. Les points forts de cette ruche résident dans le nombre réduit de hausses, ce qui facilite la gestion des stocks. Le corps de la ruche est également très léger. Seulement, lorsque la colonie est assez grande, il faut deux corps.

En hiver, il est difficile de nourrir une colonie du fait de la hauteur de la hausse et la manipulation est délicate. Pour acquérir une ruche Langstroth, il faut compter au moins 95 euros. Les prix sont variables en fonction d’un matériau et des composants et peuvent aller jusqu’à 125 euros. On peut la trouver partout, vu qu’elle figure parmi les ruches les plus prisées des apiculteurs.

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
L'abeille noire (Apis mellifera mellifera)
L'abeille noire (Apis mellifera mellifera)

L’apiculteur est toujours à la recherche de l’abeille parfaite, idéale, celle qui serait facile à élever et généreu [...]

> Lire la suite

La réduction des variétés florales tue les abeilles
La réduction des variétés florales tue les abeilles

Les abeilles ainsi que toutes les autres espèces d'insectes butineurs luttent depuis plusieurs décennies contre le [...]

> Lire la suite

Méthodes et traitement pour se débarrasser du Varroa
Méthodes et traitement pour se débarrasser du Varroa

Jusqu’à présent, il a été impossible d’éradiquer le varroa. Aussi, l’apiculteur a appris à « cohabiter » avec ce pa [...]

> Lire la suite