L'univers du miel

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, Conseil et Suivi de Commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Comment ouvrir et inspecter une ruche ?

Publié le 14/03/2019 / Conseils en apiculture

En apiculture, il est essentiel d'inspecter régulièrement toutes les ruches et en particulier le couvain afin de surveiller la santé des abeilles. La méthode pour ouvrir une ruche ne varie pas beaucoup d'une visite à l'autre : on applique toujours la même procédure et on recherche toujours les mêmes choses. Après quelques visites, le contact avec les abeilles devient une seconde nature et vous pourrez vous concentrer sur votre colonie.

Ouverture d'une ruche

Comment se préparer pour l'inspection des ruches ?

À quelle fréquence inspecter les ruches ?

Il est important d'adopter le bon rythme pour visiter les ruches. Lorsqu'on débute, nous conseillons d'inspecter les ruches tous les dix à quinze jours au printemps et en été. En effet, ouvrir la ruche plus d'une fois par semaine est trop intrusif car chaque inspection perturbe l'organisation et l'activité des abeilles.

Quelles sont les meilleures conditions pour inspecter les ruches ?

Avant de partir sur le rucher, il faut vérifier que les condtions sont propisces à la visite des ruches. Les abeilles sont plus calmes lorsque le temps est clair, chaud et sec. Il faut aussi s'assurer qu'aucune personne ou animal se trouve à proximité des ruches.

Comment s'équiper et quel matériel prendre ?

Lorsque toutes les conditions sont réunies, on enfile des vêtements de protection pour éviter les piqûres : une vareuse avec voile et gants au minimum, une combinaison complète avec des gants pour une protection maximum. On s'équipe avec les outils d'intervention (lève-cadre, brosse à abeille, pince, cage à reine, nourrisseurs, etc.) et on se munit d'un enfumoir. Celui-ci doit être correctement allumé et produire une fumée blanche et froide. Pensez à actionner de temps en temps le soufflet pour le maintenir allumé.

L'enfumage de la ruche

Comment enfumer la ruche ?

Il est indispensable de préparer les abeilles avant de manipuler la ruche. Il faut d'abord projeter quelques bouffées de fumée à l'entrée de la ruche pour avertir les gardiennes puis, après avoir retiré le toit, disperser de la fumée dans l'habitacle via le trou du couvre-cadres. Attendez une à deux minutes que la fumée fasse effet. Il suffit de tendre l'oreille et, lorsque vous percevez une différence de bruit, c'est que les abeilles sont prêtes. 

Pourquoi enfumer la ruche ?

On dit souvent que la fumée calme les abeilles mais en fait, son rôle est de faire croire aux abeilles qu'un incendie s'est déclaré dans la ruche. Les abeilles ont alors le réflexe de se gorger de miel et se prépare à partir. Pendant qu'elles s'organisent, l'apiculteur peut intervenir car les risques de se faire piquer son moindre. À noter que pendant l'intervention sur la ruche, si vous observez leurs petites têtes s'aligner sur le dessus des cadres, c'est le signal qu'il faut ajouter de la fumée.

Les pemières observations

Avant d'ouvrir la ruche, une manière simple et efficace d'évaluer le niveau d'activité de la colonie est d'observer la planche d'envol. La première donnée intéressante est le nombre d'abeilles qui rentrent et qui sortent. Cette quantité varie selon les saisons donc, le plus simple est de comparer les ruches entre elles pour déterminer les colonies fortes et celles qui sont plus faibles. Si les abeilles d'une colonie rentrent sans pollen c'est qu'elle est probablement orpheline. Enfin, une ruche avec des abeilles inactives sur la planche d'envol est sans doute prête à essaimer.

En examinant les déchets présents sur la planche d'envol on peut collecter de nombreuses informations sur la santé de la colonie :

  • Des déjections jaunes et brunes sont symptomatiques de la nosémose.
  • En hiver, des traces d'herbes sèches et/ou des cadavres d'abeilles rongés indique la présence d'un rongeur.
  • En hiver, des cadavres d'abeilles avec la langue pendue sont révélateurs d'un manque de nourriture.

Comment ouvrir la ruche ?

Retirer le toit

Retirez soigneusement le toit et posez-le à l'envers sur le sol puis soufflez de la fumée dans le trou du couvre-cadre. Attendez une minute ou deux que les abeilles comprennent le message.

Retirer le couvre-cadres

Utilisez le lève-cadre pour soulever doucement le couvre-cadre et le retirer. Si il y a de la cire ou de la propolis sur le couvre-cadre, utilisez le lève-cadre pour l'enlever. Posez le couvre-cadres sur le sol en prenant bien soin de ne pas écraser les abeilles.

Enlever les hausses (si besoin)

Si votre ruche est équipée d'une hausse, soulevez-la à l'aide du lève-cadre et placez-la délicatement sur le sol. Pulvérisez alors quelques bouffées de fumée entre les cadres, dans le corps de la ruche.

Retirer le cadre de rive

Retirez le premier cadre en insérant le lève-cadre entre la tête et le bord de la ruche. Effectuez un mouvement de levier et saisissez le cadre avec une pince ou avec les deux mains. Lorsque vous le retirez, faites-le bien glisser à la verticale afin qu'il ne frotte pas contre la ruche ou un autre cadre. Après l'avoir examiné, placez-le sur un support de cadre ou dans le toit de ruche retourné en faisant attention à ne pas écraser les abeilles. Nous vous conseillons de toujours prendre le cadre à deux mains de manière à ne pas le lâcher en cas de piqûre.

L'inspection des cadres

Retirez soigneusement chaque cadre à l'aide du lève-cadre puis inspectez :

  • Essayez d'identifier la reine : Elle possède un abdomen plus long que ses congénères et on trouve souvent un cercle d'ouvrières autour d'elle. Elle est plus facile à repérer lorsqu'elle est marquée. Si vous ne la trouvez pas, cherchez des œufs qui indiqueront que la reine était présente au cours des trois derniers jours.
  • Vérifiez la ponte de la reine : Le couvain doit être serré et compact, un couvain irrégulier indique que la reine est vieille ou malade. On doit distinguer sur un beau cadre de corps le couvain operculé au centre et sur le pourtour des alvéoles remplies de pollen et de miel. La présence de cellules royales operculées indique que la colonie est orpheline et prête à essaimer.
  • Vérifiez la présence de parasites ou de ravageurs : acariens, larves de teigne, loque européenne, etc.
  • Remplacez les vieux cadres noirs.

La fermeture de la ruche

Replacer les cadres

Après avoir inspecté un cadre, placez-le avec douceur dans l'espace laissé par le premier cadre que vous avez retiré. Avec la brosse ou l'enfumoir, éloignez les abeilles afin qu'elles ne soient pas écrasées (surtout au niveau de de la tête de cadre). Inspectez les cadres dans l'ordre et ne pas modifier cette disposition lorsque vous remettez les cadres.

Replacer le couvre-cadres

Replacez le couvre-cadres en le glissant lentement au-dessus des cadres et à partir d'une extrémité. Utilsez l'enfumoir ou la brosse pour éloigner les abeilles si besoin.

Replacer le toit

Remettez doucement le toit sur la ruche puis notez vos observations dans un journal ou directement sur le toit en tôle à l'aide d'un marqueur. Nous vous conseillons de le faire tout de suite car il est trop facile d'oublier la date exacte et les détails de l'inspection.

Pour finir ...

Lorsque vous être à l'abri, retirez vos vêtements de protection et placez votre enfumoir loin des matières inflammables de manière à ce qu'il finisse de brûler en toute sécurité.

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
La fausse teigne de cire
La fausse teigne de cire

La fausse teigne de cire est un parasite de la ruche qui se développe dans les ruches affaiblies et à faible d [...]

> Lire la suite

Réussir l'hivernage
Réussir l'hivernage

Véritable défi saisonnier de l’apiculteur, l’hivernage est une étape décisive sur la production au sein du rucher. [...]

> Lire la suite

Comment identifier et marquer facilement la reine des abeilles
Comment identifier et marquer facilement la reine des abeilles

Il est primordial pour un apiculteur de pouvoir repérer rapidement la reine des abeilles dans une ruche. Pour ce [...]

> Lire la suite