L'univers du miel

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, Conseil et Suivi de Commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Dès 99€ d'achats, un panneau Attention Abeilles est offert !

La fausse teigne de cire

Publié le 22/06/2016 / La vie de la ruche

La fausse teigne de cire, (Galleria mellonella), est un insecte de la famille des Pyralidae, connu également sous le nom de gallérie. Il existe deux variétés de ce papillon de nuit : une grande (galleria melonella) et une petite (achroia grisella).
La fausse teigne de cire se développe dans les ruches affaiblies et à faible densité, et surtout dans les rayons Dadant. Elle préfère les endroits sombres, sans aération et à température élevée.

galleriamellonella

Les ravages de la fausse teigne de cire

Les larves de la fausse teigne se nourrissent de cire. Une fois dans la ruche, elles commencent à creuser des galeries de soie, en passant d’un rayon à l’autre. Un tapissage que les abeilles n’arrivent pas à retirer et par conséquent les cellules abimées restent irréparables et donc ne servent plus ni à la ponte ni au stockage du nectar.
La fausse teigne de cire pond un grand nombre d’œufs (de 300 à 1000). L’éclosion étant d’une à deux semaine après la ponte, avec ses congénères, elle ne tarde pas à envahir toute la ruche en la transformant en une vraie toile d’araignée. Elles profitent alors de la cire et même des œufs, des larves et des nymphes d’abeilles.

Comment lutter contre la fausse teigne de cire ?

1. Les précautions à prendre

  • Le choix des ruches :
    • Des ruches adaptées à la taille de la colonie, afin de ne pas laisser de place à la fausse teigne de cire, pour pondre, éclore et se développer. Petite ruche pour petite colonie et grande ruche pour colonie plus dense.
    • La ruche Warré (plutôt que le modèle Dadant) : un corps unique, les rayons ne sont pas réutilisés, et en hiver, les hausses, vides de cire, attirent moins la fausse teigne.
  • Les ruchers : distancés les uns des autres (de 500 à 1 000 m)
  • Lieu de stockage des rayons en hiver : très aéré et lumineux. En stockant les rayons de cire dans des endroits sombres et chauds, vous offrez à la fausse teigne de cire une excellente opportunité pour bâtir son empire.

2. Des solutions

  • Des nids de frelons européens, à poser près des ruches Ils préfèrent la fausse teigne de cire à l’abeille.
  • La transhumance : les vibrations du transport contribuent à débarrasser les colonies des parasites.
  • Le grand froid : fatal à la fausse teigne (œufs, larves et adultes). Exposez les ruches, durant plusieurs heures, à une température de -10°.
  • La pulvérisation des rayons et des hausse avec :
    • le souffre : ne se dissout pas dans la cire, mais s’il tue les larves, il n’a aucun effet sur les œufs.
    • une solution contenant la bactérie Bacillus thuringiensis. Un moyen bio qui ne nuit ni l’abeille ni à l’homme.

Sachez enfin que …

Un nouvel essaim est toujours plus sain. Dans sa migration, il n’apporte avec lui ni la fausse teigne de cire ni tout autre parasite.
Et une colonie affectée doit être entièrement détruite.

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
La disparition des abeilles : un enjeu majeur
La disparition des abeilles : un enjeu majeur

Les abeilles sont en train de disparaître. Qu'en est-il réellement ? Quelles sont les explications avancées par la [...]

> Lire la suite

Le Varroa et la varroase : en savoir plus
Le Varroa et la varroase : en savoir plus

Le varroa et la varroase, la maladie qu’il entraine avec lui, sont des causes de pertes de colonies. Comment donc l [...]

> Lire la suite

Avantages et inconvénients des ruches en plastique
Avantages et inconvénients des ruches en plastique

Le matériel de l’apiculteur a un impact sur la production de miel. Point sur les ruches en plastique, couramment ut [...]

> Lire la suite