Une surprise dans votre panier à partir de 119€ !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher

Les principales plantes mellifères

Les principales plantes mellifères

Pour produire le miel, les abeilles domestiques butinent une flore variée (fleurs, plantes et arbres) qui contient le pollen, le nectar, la propolis et le miellat. Ce sont les plantes mellifères, dites aussi plantes nectarifères.

Ces plantes, nombreuses, se trouvent un peu partout dans le monde, dans les jardins, les vergers, les forêts, les montagnes, … Néanmoins, plusieurs d’entre elles restent inaccessibles aux abeilles domestiques : ces dernières ne peuvent pas les butiner, à cause de leur particularité morphologique.

Les caractéristiques des plantes mellifères

Les plantes mellifères accessibles aux abeilles domestiques ont une morphologie qui s’adapte bien à celle des abeilles.

  • Les étamines sont favorables au recueil des substances
  • Les stigmates permettent aux abeilles de déposer le pollen recueilli
  • Les fleurs sont le plus souvent zygomorphes (symétrie bilatérale, comme la fleur de l’orchidée), et plus rarement actinomorphes (symétrie radiale, comme la fleur du geranium robertianum )
  • La couleur préférée : bleue ou jaune

Outre sa morphologie, une plante mellifère tient sa valeur, chez les apiculteurs, de sa capacité à fournir aux abeilles les quatre matières premières nécessaires à la ruche.

  • nectar : c’est le composant premier du miel
  • pollen : un ingrédient nécessaire à la production de la gelée royale
  • propolis : une substance à double usage : mortier et produit anti-infectieux
  • miellat : il est utilisé pour compléter le nectar.

Les principales plantes mellifères

Les plantes mellifères fleurissent tout au long de l’année, de telle sorte que les abeilles trouvent leur nourriture saison après saison. Devant la variété et la diversité de ces plantes, les abeilles ont une préférence notoire pour certaines mellifères, comme la phacélie qui produit beaucoup de nectar, la bourrache officinale, le mélilot blanc et le sainfoin. Mais la liste est encore longue.

Voici quelques exemples de plantes mellifères des plus importantes, classées en fonction de leur valeur apicole, i.e. en fonction des substances qu’elles fournissent aux abeilles.

Nectar, pollen, miellat et propolis

L’érable plane

Nectar, pollen et propolis :

Lierre, Sorbier des oiseleurs

Nectar, pollen et miellat :

Châtaignier, Merisier, Griottier

Pollen et miellat :

Noisetier, Sapin blanc

Nectar et miellat :

Clémentinier

Nectar et pollen :

  • Hiver-printemps (janvier-avril) : noisetier, perce-neige, helleborus niger, saule marsault, amandier
  • Printemps-été (avril-juillet) : groseillier, laurier-tin, buis, acacia (robinier “faux acacia”), cornouiller sanguin, houx, pissenlit, érable sycomore, myrtille, trèfle blanc
  • Printemps-automne (avril-septembre) : moutarde blanche, thym
  • Été (juin-août) : lavandin, framboisier, rhododendron, angélique, arnica des montagnes, chardon-marie, gentiane jaune, lyclet de barbarie, tournesol
  • Été-automne (juillet-septembre) : balsamine de l’Himalaya, bruyère, épilobe en épi, callune
  • Automne-printemps (novembre-avril) : romarin.

Des plantes mellifères à éviter

Certaines plantes mellifères sont à éviter. En effet, un arbre comme le tilleul argenté est toxique pour les abeilles. Par contre, d’autres mellifères même si elles ne sont pas toxiques, sont également à éviter, parce que leur miellat cristallise très vite, de telle sorte qu’il devient inexploitable. C’est le cas par exemple du miellat du mélèze.

Articles associés