En ce moment, une surprise dans votre panier à partir de 149€ !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher Tous les articles

Plante mellifère : le Sorbier des oiseleurs

Plante mellifère : le Sorbier des oiseleurs

Le sorbier des oiseleurs, Sorbus Aucuparia, est un arbre de la famille des Rosacées, d'une durée de vie de 120 à 150 ans.

Cet arbre d'ornement est également connu sous d'autres appellations : sorbier sauvage, sorbier des oiseaux, sorbier des grives et arbre à grives. Et si son nom est souvent lié aux oiseaux, c'est parce que ces derniers (notamment les grives) sont très friands de ses fruits, à tel point que les chasseurs se servaient du sorbier comme appât pour les attraper.

Variétés

- Golden Wonder : 8 à 10 m.
- Joseph Rock : 6 à 10 m.
- Wettra : 10 à 12 m.
- White Wax : 3 à 6 m.
- Sorbier Domestique ou Cormier, fruit en forme de petite poire.
- etc.

Description

Hauteur : 5-10 m.
Branches : lisses, grisâtres.
Feuilles : caduques, folioles doublement dentées, alternes, lancéolées, légèrement duveteuses sur le dessous, de couleur verte, virant au jaune et même au rouge en automne.
Fleurs : petites, formées de 5 pétales, rassemblées en grappes, de couleur blanche et dégagent une odeur forte, désagréable.
Fruits : des baies, dites sorbes, couleur variable selon les espèces : jaune, orange et rouge. Elles atteignent leur maturité en automne et peuvent persister sur l'arbre jusqu'en hiver, ce qui constitue une réserve de nourriture pour les oiseaux, très attirés surtout par les baies de couleur rouge.

Floraison

Le sorbier des oiseleurs est un arbre hermaphrodite. Sa floraison s'étend du mois de mai au mois de juin, pour le plus grand bonheur des abeilles et d'autres pollinisateurs, notamment les oiseaux.

Milieu

Le sorbier des oiseleurs se développe en Europe et en Asie tempérée. En France, on le retrouve un peu partout, dans les zones rurales et urbaines.
Cet arbre ornemental rustique supporte les basses températures (jusqu'à -25°C et même plus). Il pousse isolé, en alignement, dans les forêts, les landes, les haies et les lieux rocheux.

Le sorbier des oiseleurs est peu exigeant quant à la qualité du sol : léger, frais, profond, humifère et drainé. Néanmoins, évitez de le planter sur un sol calcaire et choisissez une exposition ensoleillée, mi-ombre, à l'abri des grands vents.

Intérêt apicole

Le sorbier des oiseleurs est une plante mellifère qui contient nectar, pollen et propolis.

Il attire beaucoup d'insectes pollinisateurs et il est fort apprécié des abeilles.

Le bois du sorbier des oiseleurs

C'est un bois dur et blanc, très recherché par les sculpteurs, les ébénistes, les luthiers et les graveurs.

Usage médicinal

Préparées en décoction, les sorbes servent à traiter les extinctions de voix et les enrouements. Distillées, elles ont des vertus diurétiques et laxatives.

Usage culinaire

Les fruits du sorbier des oiseleurs ont un goût acidulé et âpre qui n'encourage pas à les consommer crus. Et si l'envie vous prend de braver cet obstacle gustatif, que ce soit en petite quantité, parce qu'ils sont toxiques.

Mais une longue cuisson permet de neutraliser cette toxicité et de préparer avec ces baies des confitures, des gelées et autres mets.

Culture et entretien

La famille des sorbiers, du nom latin Sorbus aucuparia, regroupe de nombreuses espèces. On compte environ une quinzaine de variétés de plantes, y compris des hybrides. 

Quelle que soit l’espèce que vous choisirez, elle fera un très bel effet dans votre jardin. Ces espèces sont très prisées pour leur aspect décoratif. En effet, leur feuillage est découpé et léger. À partir de l’automne, ses feuilles se couvrent de grappes de petits fruits rouges, les sorbes. Puis, son feuillage prend un ton rose-orange. 

En plus d’être décoratifs, ces arbres sont appréciés car ils sont faciles à entretenir.  Le sorbier est ce que l’on appelle un arbre rustique. Cela signifie qu’il peut pousser à des altitudes très élevées. Par exemple, vous pourrez retrouver son tronc grisâtre et lisse ainsi que ses grosses branches à une hauteur de 2000 mètres.  Il peut même résister à des gelées pouvant atteindre -20°C. 

Sa grande capacité de résistance aux conditions météorologiques rend sa plantation assez simple. En effet, il s’adaptera aussi bien à un sol frais, neutre ou légèrement calcaire, qu’à une terre argileuse. Vous pouvez pratiquer un semis isolé ou avec d’autres pour un effet de masse qui donnera des photos spectaculaires au moment de la fructification.  Son port étalé en fait un arbre très apprécié pour son aspect décoratif et coloré dans un jardin. Cependant, à cause de ses racines, il est conseillé de le planter à l’écart des allées ou des constructions. 

La floraison du sorbier des oiseleurs a généralement lieu au printemps. Entre le mois de mai et le moi de juin,  de petites fleurs d’un blanc pur, mais à l’odeur désagréable, recouvrent les branches. Puis elles donnent « naissance » à des petites baies qui prennent une couleur rouge une fois arrivées à maturité (en automne). Cette petite baie de couleur gaie fait d’ailleurs le bonheur des oiseaux en hiver, c’est de là qu’il tire son nom. Ses longues feuilles, quant à elles, passent d’une couleur vert foncé au printemps à un joli ton rose-orange en automne. 

Le sorbier des oiseleurs est un arbre plutôt facile à entretenir. Il ne nécessite pas forcément une taille régulière. Cependant, si vous le plantez isolé, il est conseillé de le tailler lorsqu’il est jeune afin qu’il garde une jolie forme.

Si vous souhaitez le planter avec d’autres plantes (comme du bambou, du pin ou encore un rosier), il est conseillé de le placer vers l’avant car c’est un arbre de taille moyenne. Si vous le placez vers l’arrière de votre massif, il risque d’être caché par vos autres arbustes.

Afin d’apporter encore plus de diversité et de couleurs à votre jardin, vous pouvez planter diverses variétés de sorbiers des oiseleurs comme par exemple l’alisier ou encore le sorbier commixta du japon. 

Le sorbier des oiseleurs est un arbuste à utilisation multiple. Si son écorce est souvent utilisée par les sculpteurs pour la finesse de son grain ou en ébénisterie pour sa robustesse, ses baies étaient autrefois utilisées par les oiseleurs comme appâts dans les pièges. Aujourd’hui, le sorbier des oiseleurs entre dans la composition d’une eau-de-vie à la saveur très originale.   

 

Articles associés