Coronavirus : Les expéditions à domicile sont maintenues pour le moment (sauf GLS pour les départements 27, 57, 67, 68, 76 et relais colis).

Le blog
apiculteur

La vie de la ruche

L’abeille caucasienne ou abeille grise (Apis mellifera caucasica)

L’abeille caucasienne ou abeille grise (Apis mellifera caucasica)

On compte en France, plus de mille types d’abeilles mielleuses. Des espèces et des sous-espèces, entre lesquelles il faut savoir choisir. Parmi les cinq races d’apis mellifera qui vivent un peu partout dans le monde, on retrouve chez les producteurs de miel, une abeille originaire de Géorgie, plus connue sous le nom d’abeille grise.

L'abeille grise

Morphologie

Originaire des montagnes caucasiennes, l’abeille grise, de son nom scientifique, apis mellifera caucasica, se reconnait à certains traits :

Couleur :

Grise dans les régions montagneuses et jaune dans les plaines.

Pilosité :

abondante

Trompe :

La plus longue des races d’abeilles (7.2 / 7.3 mm). Ce qui lui permet de butiner les fleurs profondes, comme l’acacia.

Index cubital :

Assez proche de celui de l’abeille noire.

Les qualités de l’abeille grise

L’abeille grise, réputée pour sa douceur, a connu son heure de gloire entre les années 1970-1980, et pour cause.

Durée de vie supérieure

à celle des autres abeilles.

Bonne productrice :

L’abeille géorgienne produit beaucoup de cire et de miel. La longueur de sa trompe lui permet de produire du bon miel en butinant des fleurs profondes comme l’acacia et la luzerne.

Fertile :

La reine de l’abeille grise est très fertile

Résistante :

Une abeille qui résiste bien au froid et qui est capable de travailler même en période de pluie et de brouillard. Contrairement à d’autres abeilles, elle affiche une immunité contre les maladies infectieuses

Économe :

En hiver, elle consomme tellement peu qu’elle ne risque pas d’épuiser ses réserves.

Peu essaimeuse :

L’abeille grise forme peu d’essaim. Par souci d’économie et pour préserver le peu de nourriture qui leur reste, la reine en arrive même à réduire ses pontes. Par conséquent, avec l’abeille grise, la récolte du miel et du nectar est toujours importante, même quand elle manque de nourriture.

Prend soin de sa ruche :

En plus du fait qu’elle défend bien sa ruche, elle la tient bien propre, grâce à ses importantes récoltes en propolis. En effet, la ruche de l’abeille géorgienne est remarquable par sa propreté. Ce qui facilite la tâche de l’apiculteur en matière d’entretien.

Peu pilleuse :

Ne pille pas, même quand ses réserves sont insuffisantes.

Les défauts de l’abeille caucasienne

Avec toutes ses qualités, l’abeille grise a tout de même trois défauts majeurs.

Championne dans la récolte de la propolis, le plus souvent, elle “propolise” tout l’espace disponible dans la ruche. Un défaut qui gêne l’apiculteur dans ses visites ou pour la récolte.

Par contre, et parce qu’elle est fragile face aux courants d’air, d’autres fois et surtout en période hivernale, elle n’hésite pas à utiliser la propolis, parfois de façon excessive, pour boucher les ouvertures de la ruche. D’où la nécessité pour l’apiculteur de visiter régulièrement la ruche.

Rustique et résistante, l’abeille grise reste sensible à une maladie contagieuse qui s’attaque à l’appareil digestif, connue sous le nom de nosémose.

Articles associés