Une surprise dans votre panier à partir de 119€ !

Le blog
apiculteur

Conseils en apiculture Tous les articles

Comment choisir l'emplacement de ma ruche ?

Comment choisir l'emplacement de ma ruche ?


Vous avez envie de vous lancer dans l'apiculture et de vous offrir votre propre ruche, par amour pour les abeilles, pour la biodiversité de votre jardin, ou tout simplement pour en tirer profit. Quelle qu'en soit la raison, sachez qu'il est primordial de bien choisir l'emplacement de votre ruche, pour ne pas avoir à la déplacer inutilement, ce qui n'est pas toujours facile à faire.

L'environnement


- Lieu : calme, riche en plantes mellifères (rayon de 3 km), avec des floraisons à longueur d'année.
- Surface de décollage : dégagée, non fréquentée par les humains et les animaux (tenir compte des distances de sécurité en vigueur).
- à proximité de la ruche : ni herbes hautes, ni plantes envahissantes, ni objets trainant par terre (risque de tomber sur les ruches).

Vous pouvez installer votre ruche sur le toit d'un immeuble. Mais, s'il est plat, il sera exposé à la canicule et peu protégé du vent. Et, par prudence, avertissez techniciens de maintenance et ramoneurs de la présence de vos abeilles.

L'eau

La présence d'un lac, une mare, une source... près de la ruche est primordiale, surtout l'été. Vous pouvez installer un point d'eau artificiel. Versez-y du miel pour attirer les abeilles. Cela évitera aux porteuses d'eau des allers-retours pénibles en période de chaleur. Des cailloux ou des bouchons de liège éviteront à vos abeilles la noyade.

Néanmoins, l'humidité est nuisible : elle rend les ruches malsaines.

Le soleil

Placez votre ruche dans un endroit bien ensoleillé (est-ouest ou sud-est), parce que :
- les abeilles n'aiment pas les grands froids
- la gestation du couvain nécessite une température intérieure de 36°C.
- le soleil aide à  sécher la planche d'envol et déshydrater les déchets de la ruche.


L'abeille a aussi besoin d'ombre :
- la cire doit rester ferme, sinon les alvéoles se déforment. Or, à forte température (60°C), elle fond.
- les ouvrières doivent ventiler et aérer la ruche avec ses 60 000 individus.

Le vent

Protégez votre ruche des vents dominants. Le poids de l'abeille ne lui permet pas de combattre le vent. Elle s'épuise rapidement et risque même la dérive, en se laissant entrainer, avec son butin, vers d'autres ruchers plus à l'extérieur.

Appuyez vos ruches contre un mur ou plantez un arbrisseau sur le côté, et pour limiter la dérive, peignez-les de couleurs différentes, ou dessinez des formes géométriques sur la façade. Vos abeilles pourront mieux se repérer.

Poser ma ruche

Posez votre ruche sur un sol dégagé, de préférence sur des dalles (stabilité et entretien facile). Sur un support solide et bien aéré, elle sera légèrement surélevée à l'arrière pour évacuer l'humidité et bloquer les intrus.

La législation

À moins que votre ruche ne soit entourée d'une haie (ou palissade) d'au moins 2 m de haut, elle doit être à plus de 100 m des habitations et plus de 20 m de la voie publique - n'hésitez pas à vous référer à notre article sur les obligations de l'apiculteur et n'oubliez pas aussi qu'il faut déclarer votre ruche.

Pour plus de détails, référez-vous au Code rural (L 211-6 et R 211-2).

Articles associés