L'univers du miel

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, conseil et suivi de commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Avantages et inconvénients des ruches en plastique

Publié le 08/11/2014 / Matériel apicole

Le matériel de l’apiculteur a un impact sur la production de miel. Point sur les ruches en plastique, couramment utilisées.

Ruche en plastique

Esthétique et durable

Malgré les réticences exprimées par beaucoup de consommateurs vis-à-vis du plastique, les avantages des ruches en polyéthylène de haute densité semblent dépasser largement leurs inconvénients. D’un premier coup d’œil, la ruche en plastique est plus esthétique que la ruche en bois qui se défraichit avec le temps. Contre toute attente, elle s’intègre sans problème dans le décor.

Dans cette même perspective, les caissons en plastiques fabriqués dans les normes alimentaires ont une durée de vie atteignant 25 ans. Autre détail important sur les ruches en plastique : elles sont modulables. En effet, il s’agit de hausses comportant 10 cadres, permettant de diviser l’élevage. La ruche est commercialisée selon différents modèles. Le rapport avantages-prix de ce matériel est important car le prix d’une ruche est relativement bas et l’investissement est porteur sur plusieurs décennies.

Un entretien facile

Les ruches en plastiques ont l’avantage de ne pas consommer de temps pour l’entretien. Si l’on compare avec les étapes nécessaires pour l’entretien des ruches en bois (la peinture etc…), celles-ci sont nettement moins chronophages. Lorsqu’on en possède des centaines dans le rucher, le temps est un paramètre important et le gain de temps, un détail à prendre en compte. De plus, grâce à un entretien convenable, la ruche peut abriter des colonies saines, la mortalité par les infections étant réduite. La fausse teigne et le varroa n’y trouvent pas leur confort en raison des températures internes relativement élevées, avoisinant les 35°C.

Des inconvénients dans la pratique

Le manque de diversité dans les couleurs des ruches au sein des grands ruchers peut être lassant ou provoquer la dérive des colonies. Pour y remédier, il faut mettre des hausses en plus sur certaines ruches pour que les abeilles puissent se repérer. Quant au nettoyage, il pourrait être contraignant si on choisit des ruches divisibles.

En hiver, la ruche en plastique est un élément pratique, sauf dans les rares cas où la saison hivernale se prolongerait. En effet, le corps de la ruche perd progressivement de l’énergie et donc de la chaleur, entrainant la mort des colonies lorsque le froid sévit trop longtemps. Toujours en lien avec ces températures extrêmes, les forts ensoleillements ne conviennent pas à ce type de ruche à moins de pourvoir d’une excellente ventilation aux abeilles et d’un système apportant de l’ombre.

L’isolation doit être étudiée avant toute installation de ce type de ruche qui semble plus adapté aux plaines qu’aux montagnes. L’apiculteur qui garde ses ruches au même endroit toute l’année trouvera du profit dans l’utilisation de cette ruche. Par contre, il est difficile de soulever la ruche complète pour la transporter, le corps de ruche ne comportant pas de poignées métalliques. En tout cas, pour bien se faire une idée, il n’y a rien de mieux que d’essayer. Car que l’on soit apiculteur de plaisir ou par profession, c’est l’expérience qui définit le matériel qui convient le mieux.

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
Bien organiser son rucher
Bien organiser son rucher

Le rucher est l’ensemble des ruches d’abeilles qu’un apiculteur place dans un certain endroit pour élever les abeil [...]

> Lire la suite

L’organisation du travail dans la ruche
L’organisation du travail dans la ruche

Au sein d’une ruche, des milliers d’abeilles cohabitent et s’entraident pour un seul but commun : la survie de la c [...]

> Lire la suite

Les différents types de ruches
Les différents types de ruches

Pour se lancer en apiculture, il faut entre autres connaitre les types de ruches pour choisir celle qui hébergera [...]

> Lire la suite