L'univers du miel

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, Conseil et Suivi de Commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Dès 149€ d'achats, une lampe frontale est offerte !

Comment capturer un essaim d'abeilles

Publié le 07/12/2015 / Conseils en apiculture / La vie de la ruche

En apiculture, que vous soyez débutant ou professionnel, vous avez besoin de récupérer des essaims d’abeilles, pour peupler, ou repeupler, vos ruches. Comment faire pour les amener vers vous et les capturer, sans avoir à les stresser ni à vous piquer ?

Essaim d'abeilles

Les pièges d’essaims

Généralement, les apiculteurs utilisent différents types de pièges.

  • Des ruches : neuves ou usagées (mais en bon état). Elles doivent bien sentir la propolis. Alors, si l’odeur n’est pas assez forte, n’hésitez pas à frotter les parois et le fond de vos ruches avec des boules de propolis, surtout quand elles sont neuves, afin recouvrir l’odeur du bois. Une vaporisation à l’eau de cire (ou miellée) est un excellent atout pour votre piège.
  • Des produits de la ruche, utilisés séparément ou mieux encore combinés : propolis, eau de cire et miel (ou eau miellée). Trois produits dont l’odeur particulière attire bien les abeilles.
  • Des plantes attire-essaims : vous pouvez vaporiser vos ruches avec l’essence de mélisse, mélinet, verveine, citronnelle, anis (macéré dans l’alcool) …

Où placer votre piège ?

Vous pouvez placer votre piège :

  • dans la ruche
  • près de la ruche (500 à 800 m)
  • dans un endroit déjà visité par des essaims ou qui leur sert de lieu de passage

Dans un cas comme dans l’autre, le piège doit être orienté vers l’est, pour bien capter la lumière du soleil. Il doit être incliné vers l’avant pour bien évacuer l’eau qui s’y introduit, à l’abri du vent, dans un endroit calme, proche d’un point d’eau (une eau de bonne qualité) et de plantes mellifères, ombragé (mais ni sombre ni humide), dégagé, accessible, mais loin du regard des passants.
Si vous le placez sur un support, veillez à ce qu’il soit bien stable, à une hauteur entre 1 et 3 mètres.

Quand placer et enlever votre piège ?

Le piège est placé 15 jours avant que ne commence l’essaimage. Si vous êtes débutant, prenez plus d’avance, pour éviter d’être pris au dépourvu.
Vous devez enlever votre piège sitôt qu’il sera occupé par les abeilles. En tardant, vous risquez de perdre votre essaim, parce que les butineuses auront mémorisé le lieu, et elles y reviendront, même quand vous les aurez placées ailleurs.

Si votre piège est suspendu à un élément naturel, utilisez pour le récupérer un cueille-essaim : un instrument facile à manipuler et qui permet de « cueillir » l’essaim en toute sécurité.

Enfin …

Pour vous assurer que votre piège fonctionne bien, revenez le voir tous les 2 à 3 jours (4 à 5 jours, par mauvais temps). Ce sera également l’occasion de renouveler les produits odoriférants, dont l’effet ne tient pas plus de 4 à 5 jours.
N’abandonnez pas un emplacement qui a déjà servi à capturer des essaims. Les abeilles y reviendront l’année d’après.
Généralement, le transport de l’essaim se fait tard le soir, quand les abeilles sont déjà rentrées. Pensez alors à fermer l’entrée du piège, sans pour autant obstruer l’entrée de l’air, pour que les abeilles puissent respirer.

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
Comment identifier et marquer facilement la reine des abeilles
Comment identifier et marquer facilement la reine des abeilles

Il est primordial pour un apiculteur de pouvoir repérer rapidement la reine des abeilles dans une ruche. Pour ce [...]

> Lire la suite

L'abeille noire (Apis mellifera mellifera)
L'abeille noire (Apis mellifera mellifera)

L’apiculteur est toujours à la recherche de l’abeille parfaite, idéale, celle qui serait facile à élever et généreu [...]

> Lire la suite

Les 10 commandements de l’apiculteur
Les 10 commandements de l’apiculteur

Les dix points les plus importants que tout bon apiculteur devrait respecter, pour son bien-être, et pour celui de [...]

> Lire la suite