Un cadeau se glisse dans votre commande dès 119€ !

Le blog
apiculteur

Matériel apicole

Le point sur la ruche Warré

Le point sur la ruche Warré

Cette ruche créée dans l’intérêt des abeilles fait aussi le bonheur des apiculteurs de tous niveaux d’expérience.

Qu’est-ce que la ruche Warré ?

L’histoire de la ruche Warré est liée à celle d’un abbé du nom d’Emile Warré qui a vécu jusqu’au début des années 50. Elle est née d’une passion pour l’apiculture qui a amené l’Abbé à explorer l’attitude et l’environnement des abeilles pendant plusieurs années. Pour plus d’infos, il existe une multitude d'ouvrages concernant les méthodes d’apiculture populaire de l’abbé warré.

La fameuse ruche est née de ces observations et s’est voulue être une reconstitution de l’environnement naturel des abeilles. Appelée également « ruche populaire », la ruche de Warré combinait alors les aspects naturels de l’environnement des abeilles et le côté pratique pour les travaux de l’apiculteur. Pour l’abbé Warré, il était plus question d’économies que de productivité et de profits. En somme, le principe était de créer une ruche écologique qui soit à la fois facile à utiliser tant pour le débutant en apiculture que pour les apiculteurs chevronnés, mais aussi d’utiliser des matériaux modernes pour le faire.

Techniquement parlant

Du fait de cette vocation écologique, la ruche Warré est assez différente des autres ruches connues, comme la ruche Dadant ou la Langstroth. (Pour en savoir plus vous pouvez lire cet article qui explique cette différence.

Chaque élément de cette ruche mesure 30 cm x 30 par 21 cm de haut et contient 8 rayons, eux-mêmes montés sur des barrettes faites de leurre de cire. Toutes les parties ont des dimensions identiques et celles des cellules sont tout à fait adaptées aux besoins des abeilles. La ruche Warré se caractérise aussi par l’absence de hausses, les éléments étant superposés les uns aux autres, cet ajout se faisant progressivement au fil de la construction de rayons par les ouvrières, à raison d’un par an, habituellement.

Et même, à la différence des ruches à cadres classiques, la ruche Warré ne nécessite pas l’utilisation d’un extracteur. Si l’apiculteur dispose de peu de ruches, il n’aura qu’à laisser écouler le miel à travers un tamis sur le maturateur après avoir brisé les rayons. Le travail du professionnel se fait par élément, sauf lorsqu’on élève des reines et qu’on a besoin exceptionnellement de cadres, dont le prix de revient est assez élevé.

Des avantages prouvés

La ruche Warré est en somme un type de ruche dans lequel les abeilles se sentent facilement à l’aise et fabriquent leurs rayons seules. Leur productivité n’en est donc que plus accrue et l’agressivité réduite. Cette ruche se réchauffe facilement, un atout non négligeable en hiver. L’alimentation des abeilles en cette saison est juste faite d’une bonne réserve de miel, ce qui réduit les dépenses en sirop et assure une meilleure santé à la colonie. Du côté des manipulations, l’apiculteur est amené à en faire moins car il peut suivre l’évolution de la colonie à travers la vitre placée à l’arrière, selon les modèles.

Enfin, une ruche Warré peut être facilement agrandie grâce à l’ajout sans inconvénient de deux éléments sans avoir besoin d’enlever le toit. Pour le prix, la ruche se paie entre 60 et 70 euros selon la qualité du bois, les ruches complètes pouvant coûter dans les 90 euros.

Articles associés