L'univers du miel

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, Conseil et Suivi de Commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Réunir deux ruches faibles

Publié le 06/01/2015 / Conseils en apiculture

Lorsque l’on est apiculteur amateur ou professionnel, il est désolant de voir nos ruches s’affaiblir. Que ce soit de maladie ou à cause d’une reine un peu âgée, il est parfois pertinent de réunir deux ruches faibles pour sauvegarder ces populations. D’autant plus que cette opération peut s’avérer judicieuse pour les prochaines miellées ou l’hivernage approchant. Il faut savoir aussi qu’à terme une colonie affaiblie (notamment par une reine trop âgée) peut devenir stérile et ne produire que des faux bourdons. Mais la réunion de deux ruches n’est pas immédiate. Les deux colonies doivent s’accepter pour pouvoir se retrouver dans la même ruche sans bataille. C’est pour cela qu’il est important de prendre quelques précautions pour effectuer cette opération.

Réunir deux ruches faibles

La réunion : les règles à suivre

Lorsque l’on réuni deux colonies, les deux reines ne peuvent pas cohabiter. Il est alors préférable de tuer la plus fragile des deux. Cela gagnera du temps pour la réunification et permettra aux colonies de s’accepter.

Ensuite l’apiculteur doit procéder à la réunification. En effet, le corps de ruche sans reine doit être placé au-dessus de la première ruche. Au préalable il est indispensable de mettre une grille de réunion entre les deux corps. On peut les trouver en vente ici. La grille ne laisse passer aucune abeille à travers les corps. En revanche, il faut la faire coïncider avec l’entrée de la ruche du dessus pour que les abeilles puissent sortir. On peut joindre également un peu de sirop de glucose si l’unification se fait en automne. Les phéromones vont circuler entre les deux enceintes et vont habituer les abeilles d’une colonie, à l’odeur de l’autre.

Pour augmenter les chances d’unification, l’apiculteur peut brouiller les pistes en perturbant les phéromones de chaque colonie. En effet la personne peut placer des bandelettes imprégnées d’huile essentielle d’eucalyptus ou pulvériser toutes les abeilles avec une solution sucrée mélangée à de l’huile essentielle. Ceci aura pour effet de supprimer chaque odeur des deux populations et l’acceptation des unes avec les autres n’en sera que plus facile.

Enfin au bout d’une semaine environ l’unification devrait être acquise. Il suffira alors d’enlever le corps de ruche sans reine et de la secouer dans l’herbe. Les abeilles qui tomberont regagneront leur nouvelle colonie. Avant de remettre le toit il faudra veiller à bien enlever la grille de réunion.

Grille de réunionGrille de réunion 2

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
Comment identifier et marquer facilement la reine des abeilles
Comment identifier et marquer facilement la reine des abeilles

Il est primordial pour un apiculteur de pouvoir repérer rapidement la reine des abeilles dans une ruche. Pour ce [...]

> Lire la suite

Candi ou sirop ? Que choisir ?
Candi ou sirop ? Que choisir ?

Depuis toujours, les apiculteurs cherchent à conserver leurs ruchers d'une saison à l'autre. Pour ce faire, la p [...]

> Lire la suite

Réussir l'hivernage
Réussir l'hivernage

Véritable défi saisonnier de l’apiculteur, l’hivernage est une étape décisive sur la production au sein du rucher. [...]

> Lire la suite