Sélectionne le meilleur matériel apicole pour vous depuis 20 ans

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, conseil et suivi de commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Comment diviser une ruche

Publié le 19/09/2017 / Conseils en apiculture

 La division des ruches consiste à faire naître une deuxième colonie à partir d'une colonie souche. C'est la solution idéale pour contrecarrer l'essaimage, multiplier les colonies d'abeilles en en créant de nouvelles, saines et populeuses, ou tout simplement peupler des ruches vides.

Cette division permet également à l'apiculteur de conserver la lignée des meilleures butineuses.

Les méthodes adoptées varient selon les colonies, les saisons, les races d'abeilles et la région. Toutefois, une chose est sûre, la division des ruches ne peut se faire que par une belle journée (17°), lorsque la ruche est bien développée (pas moins de 6 cadres de couvain) et que les mâles féconds sont présents dans le rucher.

Méthodes de division des ruches

L'apiculteur choisira les nouvelles colonies, en fonction de leurs caractéristiques (douces, peu essaimeuses, productrices...).

1. Division de ruches avec recherche de la reine

Commencez par repérer la reine et transvaser son cadre, sans la déloger, dans une ruchette, en y ajoutant éventuellement 1 cadre de miel pollen, 1 cadre de couvain operculé, 2 cadres de cire neuve et 1 cadre vide.

La ruchette sera placée à une distance de pas moins de 10 m de la ruche. Perdant toutes ses abeilles butineuses, la colonie orpheline va devoir redémarrer avec de jeunes abeilles et au bout de 25 jours (approximativement) une nouvelle reine commencera la ponte.

Diviser des ruches en apiculture

2. Division de ruches sans recherche de la reine

La méthode de l'éventail

On parle également de méthode de l'éventail. L'idée consiste à diviser en nombre égal les cadres de la ruche sur deux ruchettes, placées en éventail. Chaque nouvelle colonie doit impérativement avoir des œufs ou des larves datant de moins de 3 jours.

C'est une méthode déconseillée, dont le seul avantage est la simplicité de la réalisation. Le mieux serait encore de chercher la reine et de placer sa ruche au milieu d'un autre rucher, à 1 m plus loin. Ainsi les butineuses iront vers la ruchette orpheline et l'élevage royal pourra commencer.

Contrôlez vos ruchettes. Au bout de 3 à 4 jours, vous observerez des entrées de pollen sur la ruchette contenant la reine. 15 jours plus tard, vous verrez des cellules royales dans la ruchette orpheline, qui annoncent la ponte prochaine d'une nouvelle reine.

Si vous introduisez une cellule royale de 10 jours le lendemain de la division, vous gagnerez du temps, et améliorerez le caractère génétique du rucher.

L'écrémage

C'est la meilleure méthode, mais pour la réussir, il vaut mieux marquer sa reine au préalable, pour la repérer plus facilement.

Il s'agit de constituer un essaim artificiel en prélevant des cadres dans différentes ruches :
- 1re ruche : cadre de couvain naissant y compris les abeilles qui le recouvrent.
- 2e ruche : cadre de couvain ouvert, sans le séparer de ses abeilles.
- 3e ruche : cadre de nourriture et des abeilles.

Pour finaliser ce nouvel essaim, ajoutez-y d'autres abeilles (2-3 cadres), et mieux encore déposez sur le cadre du couvain ouvert une cellule royale.

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
Découvrez comment une abeille devient reine ?
Découvrez comment une abeille devient reine ?

Une colonie d’abeille ne peut exister sans une reine, unique abeille féconde. Ainsi, à l’essaimage ou à la mort de [...]

> Lire la suite

Élever ses reines autrement : la méthode de Jacques Kemp
Élever ses reines autrement : la méthode de Jacques Kemp

La méthode de Jacques Kemp permet à tous les apiculteurs, et surtout les plus débutants, d'élever leurs propres rei [...]

> Lire la suite

L'élevage des reines
L'élevage des reines

Au bout de 4-5 ans une reine devient stérile. Une nouvelle doit la remplacer pour continuer à faire vivre la c [...]

> Lire la suite