En ce moment, une surprise dans votre panier à partir de 149€ !

Le blog
apiculteur

Conseils en apiculture Tous les articles

Comment diviser une ruche

Comment diviser une ruche

En apiculture, la division des ruches consiste à faire naître une deuxième colonie à partir d'une colonie souche. C'est la solution idéale pour contrecarrer l'essaimage, multiplier les colonies d'abeilles en en créant de nouvelles, saines et populeuses, ou tout simplement peupler des ruches vides pour faire de l’élevage par exemple.

Cette division permet également à l'apiculteur de conserver la lignée des meilleures butineuses, et s’assurer une meilleure récolte de miel.

Les méthodes adoptées varient selon les colonies, les saisons, les races d'abeilles et la région. Toutefois, une chose est sûre, la division des ruches ne peut se faire que par une belle journée (17°), lorsque la ruche est bien développée (pas moins de 6 cadres de couvain) et que les mâles féconds sont présents dans le rucher.

Méthodes de division des ruches

L'apiculteur choisira les nouvelles colonies, en fonction de leurs caractéristiques (douces, peu essaimeuses, productrices...).

1. Division de ruches avec recherche de la reine

Commencez par repérer la reine et transvaser son cadre, sans la déloger, dans une ruchette, en y ajoutant éventuellement 1 cadre de miel pollen, 1 cadre de couvain operculé, 2 cadres de cire neuve et 1 cadre vide (sans aucune cire).

La ruchette sera placée à une distance de minimum 10 m de la ruche. Perdant toutes ses abeilles butineuses, la colonie orpheline va devoir redémarrer avec de jeunes abeilles et au bout de 25 jours (approximativement) une nouvelle reine commencera la ponte.

2. Division de ruches sans recherche de la reine

La méthode de l'éventail

On parle également de méthode de l'éventail. L'idée consiste à diviser en nombre égal les cadres de la ruche sur deux ruchettes, placées en éventail. Chaque nouvelle colonie doit impérativement avoir des œufs ou des larves datant de moins de 3 jours.

C'est une méthode déconseillée, dont le seul avantage est la simplicité de la réalisation. Le mieux serait encore de chercher la reine et de placer sa ruche au milieu d'un autre rucher, à 1 m plus loin. Ainsi les butineuses iront vers la ruchette orpheline et l'élevage royal pourra commencer dans la nouvelle colonie.

Contrôlez vos ruchettes. Au bout de 3 à 4 jours, vous observerez des entrées de pollen sur la ruchette contenant la reine. 15 jours plus tard, vous verrez des cellules royales dans la ruchette orpheline, qui annoncent la ponte prochaine d'une nouvelle reine.

Si vous introduisez une cellule royale de 10 jours le lendemain de la division, vous gagnerez du temps, et améliorerez le caractère génétique du rucher.

L'écrémage

C'est la meilleure méthode, mais pour la réussir, il vaut mieux marquer le corps de la reine au préalable, pour la repérer plus facilement dans les essaims.

Il s'agit de constituer un essaim artificiel en prélevant des cadres dans différentes ruches :

  • 1re ruche : cadre de couvain naissant y compris les abeilles qui le recouvrent.
  • 2e ruche : cadre de couvain ouvert, sans le séparer de ses abeilles.
  • 3e ruche : cadre de nourriture et des abeilles.

Pour finaliser ce nouvel essaim, ajoutez-y d'autres abeilles (2-3 cadres), et mieux encore déposez sur le cadre du couvain ouvert une cellule royale.

Quand diviser la ruche?

Évidemment, les abeilles, et donc les ruches, sont tributaires de la nature (pour le pollen et aussi pour la ponte). Le développement des essaims suit le rythme des saisons. Il est donc important de réaliser la division des ruchers au moment opportun (lors de la miellée)

Les professionnels du domaine apicole préconisent de diviser la ruche au moment où elle contient le plus d’abeilles. Elle doit aussi être suffisamment développée (pour un apiculteur cela signifie qu’elle doit contenir au moins 6 cadres de couvain). 

La période joue un facteur important dans la division d’un rucher. En effet, bien qu’il n’y ait pas de date limite pour effectuer la division, les professionnels de l’apiculture recommandent  de le faire avant fin août.  

En règle générale, il est recommandé de réaliser la division des ruchers au printemps (plus particulièrement vers mars-avril). Cela peut varier légèrement d’une région à l’autre en fonction du climat, mais, en France, la période idéale reste autour de mars-avril. 

Cependant, il ne faut pas non plus trop attendre  au risque que la ruche ait essaimé. Le moment idéal est celui de la miellée. Cela permet de réduire l’essaimage. 

Une fois la période définie, la météo le jour de la division est également importante. En effet, privilégiez un jour de beau temps (la température doit être supérieure à 17°C).  Le moment idéal pour la division d’un essaim est en début d’après-midi afin que les butineuses ne soient plus dans la ruche. S’il y a un tout petit peu de vent c’est encore mieux. 

Quel est le matériel nécessaire pour diviser une ruche

Une division de ruche est une étape qui se prépare. C’est pourquoi avant de partir il est nécessaire de rassembler le matériel dont vous aurez besoin. Que ce soit une division en éventail, par superposition, ou encore avec hausse, le matériel de base reste le même pour assurer la meilleure production de cire.

Pour une division réussie en toute sécurité, il vous faudra : une grille à reines souple (comme par exemple la grille Nicot), des visses (pour fixer la grille sous la hausse), une planchette de bois (ou de plastique), des cadres de couvain pour le nouvel essaim, un enfumoir.

Avant de commencer la division vous devez tailler votre planchette. Elle doit avoir une dimension égale à l’intérieur de la hausse (moins la largeur de la ruchette). Cette planchette servira à empêcher que l’essaim d’abeille ne tombe par terre lors de la division.

Une fois la division faite, il est important de continuer à contrôler que la nouvelle colonie d’abeille se développe bien dans la ruche.  En effet, vous devez retourner à la ruche une semaine après, afin de vérifier que la présence de cellules royales (dans le cas où vous avez déplacé un cadre de couvain lors de la division des essaims). S’il n’y en a pas eu de ponte, vous devez remplacer certains des cadres par des cadres de la ruche souche contenant du couvain. 

Si une semaine après, il n’y a toujours pas de cellules de reines, cela veut dire qu’il n’y a pas eu de ponte et donc que la division n’a pas fonctionné.  Il faut alors secouez les cadres afin que les essaims d’abeille partent du corps de la ruche et aillent vers une autre.  Une fois qu’il n’y a plus d’abeilles, emportez votre ruchette et les cadres. 

Articles associés