Une surprise dans votre panier à partir de 119€ !

Le blog
apiculteur

La vie de la ruche

Mieux connaître la reine des abeilles

Mieux connaître la reine des abeilles

Appelée reine tout simplement, cette abeille à la tête d’une organisation bien orchestrée dispose d’une structure et d’un rôle particuliers.

Une influence hors pair

Pilier de la vie de la colonie, la reine des abeilles est une abeille à part entière, qui, dès sa conception est destinée à un rôle majeur pour la survie de l’espèce. Une ruche ne peut pas survivre sans sa reine, cette dernière assurant sa stabilité. L’influence que la reine a sur ses ouvrières et ses faux bourdons provient d’une phéromone qu’elle secrète.

Une morphologie marquée

De l’extérieur, on peut reconnaitre la reine par ses dimensions. Si l’ouvrière mesure dans les 15 mm, la reine, elle, est plus grande. La longueur de son corps peut aller jusqu’à 20 mm. De plus, les ailes de la reine ne couvrent pas totalement son abdomen. Et comme elle n’a pas le même rôle que les ouvrières, ses pattes n’ont pas besoin d’être dotées de peignes, de brosses et de corbeille.

Au niveau de la tête, les yeux de la reine sont pourvus de moins de facettes, son système olfactif est moins développé, et elle a une langue plus courte. Enfin, au niveau de sa queue, elle dispose d’un dard nettement plus lisse. Ce dernier outil lui sert à se battre avec les concurrentes et peut servir plusieurs fois. On remarque souvent une reine à sa démarche plus lente que celles des autres butineuses.

Sa mission

Le rôle de la reine durant sa vie est de pondre. Alors que les butineuses s’acharnent à trouver du bon nectar et à nourrir la colonie et la reine elle-même. Cette vie, longue en moyenne de 5 années, aura servi à pondre plus d’un millions d’œufs. Nourrie de langue à langue de gelée royale, la reine détient l’exclusivité de la fécondité au sein de la colonie. Les œufs femelles qu’elle va pondre, comptant 2500 par jour, vont être la descendance qui pérennisera la colonie.

Les étapes de vie

Dès la naissance, la future reine est une battante. En effet, la première des larves qui arrive à éclore va tuer les autres contenues dans les cellules, simplement parce qu’une colonie ne peut avoir deux reines.

Si plusieurs œufs sont éclos, on peut observer une vraie bataille. La survivante se repose ensuite pendant 3 jours avant d’entamer le vol nuptial lui permettra d’être fécondée. Pendant son voyage, la reine s’accouple avec des mâles qui le paieront de leur vie. Elle revient ensuite pour pondre des œufs dans la ruche. La reine dépose les œufs dans les cellules.

Chaque cellule destinée à une femelle contiendra un œuf fécondé tandis que la cellule pour l’œuf mâle contiendra un ovule non fécondé. La fécondité d’une reine est maintenue pendant environ 4 années, à la fin desquelles, elle ne pondra que des mâles parce qu’elle n’aura pas été fécondée. Devant ces faits, la colonie préparera une autre reine tandis que la précédente, alors vieille, n’aura plus droit à la nourriture et sera mise en exil avec quelques abeilles fidèles.

Articles associés