Une surprise dans votre panier à partir de 119€ !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher L'actu des apiculteurs

Quels sont les risques du métier d’apiculteur ?

Quels sont les risques du métier d’apiculteur ?

Nous le savons tous être apiculteur est un métier difficile. C’est un travail qui demande beaucoup d’investissement (tant personnel que financier) pour parfois peu de rentabilité. C’est un véritable métier de passionné dont il peut parfois être difficile d’en tirer suffisamment de ressources pour en vivre. C’est un métier qui intrigue, avec tout son uniforme et son protocole. Mais c’est encore un métier assez méconnu. C’est pourquoi aujourd’hui nous allons nous pencher sur les risques du métier d’apiculteur.

Être apiculteur : classé parmi les métiers à risques

Depuis quelques temps, le métier d’apiculteur fait partie des métiers dits à risques. En cause ? Le risque non négligeable de se faire piquer par de nombreuses abeilles en même temps. Quand on sait que les piqûres d’abeilles, en quantité, peuvent s’avérer mortelles, cela se comprend mieux.

Dès que l’apiculteur s’approche d’une ruche, il prend un risque. En effet, les abeilles interprètent cela comme une agression et peuvent donc essayer de se défendre en « attaquant » l’apiculteur.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il est indispensable de se munir de toute la combinaison d’apiculteur. Même s’il fait chaud ! Et même si ce n’est que pour une visite éclair de vos ruches ! Il faut veiller à choisir la tenue de couleur blanche (il a été prouvé que les couleurs foncées ont tendance à énerver les abeilles).

Ce n’est pas pour rien qu’il existe tout un protocole pour « approcher » la ruche. Il vous faut vous munir d’un enfumoir. Cet appareil permet de produire de la fumée (à partir d’herbes sèches que l’on fait brûler) et de désorienter les abeilles. Elles se réfugient dans le corps de la ruche et cela permet à l’apiculteur de les approcher de manière plus sûre.

Les risques liés aux aléas de la nature

Le métier d’apiculteur est un métier qui dépend presque entièrement des conditions météorologiques. Il est donc très exposé aux risques liés à la sécheresse, à des pluies diluviennes, ou toute autre condition météorologique « intense ». 

En peu de temps, l’apiculteur peut perdre l’ensemble de sa colonie, et voir tout son travail réduit à néant. Sans compter les prédateurs naturels de l’abeille comme certains parasites. 

La moindre variation de température, ou de condition météorologique, peut avoir un impact énorme sur l’exploitation d’abeilles. Les abeilles sont des insectes très sensibles. Il y a donc un risque constant que quelque chose ne leur conviennent pas, et que cela conduise à la « mort » de l’ensemble de la colonie. 

Nous venons de le voir, le métier d’apiculteur comporte de nombreux risques non négligeables. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il est désormais classé parmi les métiers dits à risques. Une grande partie de ces risques est dû au fait que son travail se fait avec des abeilles, donc les nombreuses piqûres peuvent être mortelles. Cependant, ce n’est pas pour autant qu’il faut diaboliser les abeilles. Ce ne sont pas des insectes agressifs en soi, elles ne font que réagir à ce qu’elles prennent pour une agression. En prenant toutes les précautions nécessaires, il est tout à fait possible d’exercer ce métier de passionné qu’est l’apiculture, en toute sécurité ! 

Articles associés