L'univers du miel

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, Conseil et Suivi de Commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Quand et comment utiliser l’enfumoir ?

Publié le 25/11/2015 / Matériel apicole

L’utilisation correcte d’un enfumoir fait partie des techniques qu’un apiculteur doit maîtriser pour assurer et sa sécurité et celles des abeilles. Les débutants dans le domaine de l’apiculture trouveront ici quelques notions utiles à la maitrise de la récolte.

Enfumoir

Quand faut-il utiliser l’enfumoir ?

Ouvrir une ruche sans recourir à un subterfuge est loin d’être une bonne idée. En plus de vous mettre en danger, vous pourriez mettre en péril toute la colonie et votre production de miel.
En fait, il n’est pas rare qu’une abeille meure après vous avoir piqué. L’enfumage est un procédé destiné à calmer les abeilles pour faciliter la récolte du miel lorsque ce dernier arrive à maturité, c’est-à-dire quand le miel contient environ 18% d’eau.

La fumée produite par l’enfumoir va masquer les phéromones émises par les ouvrières qui se sentent en danger et éviter que les abeilles ne deviennent agressives lorsque vous viendrez prendre leur miel.
Cette récolte se fait plusieurs fois au cours d’une année lorsque la phase d’operculation est terminée, idéalement en soirée lorsque tout est calme. Mais cela dépendra du type de miel que vous voulez avoir.

Comment utiliser un enfumoir ?

Généralement, l’appareil est constitué d’une chaudière où l’on place le combustible mais les modèles peuvent être différents. Vous y injectez de l’air à l’aide d’un soufflet ou d’une pipe. De la fumée claire s’échappera d’une cheminée conique qui sera dirigée vers la zone de travail. Une fois l’enfumoir allumé et la fumée assez abondante, commencez par enfumer le trou de vol. Ouvrez délicatement la ruche et enfumez à nouveau pour repousser définitivement les abeilles au cœur de la ruche.

Ces deux enfumages devraient normalement suffire pour vous permettre de récolter tranquillement votre miel. Evitez d’injecter trop d’air dans l’enfumoir. Une fumée chaude peut avoir l’effet inverse en rendant les abeilles plus agressives et risque surtout de détériorer le contenu de la ruche notamment la cire et le miel. Durant toute l’opération, adoptez une attitude calme et décontractée pour manier les cadres de ruche. Evitez les mouvements brusques qui pourraient donner une raison aux abeilles de devenir agressives et portez une combinaison intégrale.

Et d’autres précautions à prendre

A longueur de temps, cette fumée peut être nocive pour l’apiculteur. Bon nombre de professionnels utilisant cette technique ont développé des bronchites ou d’autres pathologies respiratoires. Un bon choix des combustibles est donc primordial. Des magasins apicoles proposent des combustibles efficaces pour enfumoir.  Toutefois, vous pouvez également vous servir de ce que la nature vous offre. Pour l’allumage, vous pouvez vous servir d’épines de pin ou encore de papier.

Sinon, comme combustibles, les tiges de lavande, les écorces ou encore les granulés de luzerne peuvent faire l’affaire. Ecartez l’usage des journaux, des cartons et des magazines, ainsi que les encres et colles toxiques pour l’humain et pour les abeilles. L’utilisation de l’enfumoir entraîne la formation de goudron dans la chaudière. Régulièrement, vous devrez désencrasser votre appareil à l’aide d’un brûleur à gaz. Sous l’effet de la chaleur, le goudron va se consumer. Vous n’aurez plus alors qu’à gratter les cendres.

Vous trouverez des enfumoirs dans le rayon “petit matériel” de notre boutique.

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
Bien traiter et protéger vos ruches
Bien traiter et protéger vos ruches

Comment traiter et protéger vos ruches contre les intempéries ou les nuisibles. Cet article vous donne quelques c [...]

> Lire la suite

L'apiculture biologique
L'apiculture biologique

Rapide panorama sur l'apiculture biologique : ses principes, les avantages et conditions.

> Lire la suite

Le Varroa et la varroase : en savoir plus
Le Varroa et la varroase : en savoir plus

Le varroa et la varroase, la maladie qu’il entraine avec lui, sont des causes de pertes de colonies. Comment donc l [...]

> Lire la suite