« Je suis chose légère et semblable aux abeilles, A qui le bon Platon compare nos merveilles » (La Fontaine)

Le blog
apiculteur

Matériel apicole

Bien s'habiller pour l'apiculture : les vêtements de l'apiculteur

Bien s'habiller pour l'apiculture : les vêtements de l'apiculteur

Comment se vêtir lorsqu’on est en contact presque permanent avec des abeilles ? Quid de la protection optimale pour l’apiculteur.

Les vêtements de l'apiculteur

Les vêtements d’usage

De par ses mouvements autour de la ruche et des manipulations qu’il doit faire, l’apiculteur doit porter une tenue qui puisse le protéger de la tête aux pieds.
Ce serait l’idéal mais pour des questions pratiques, certains apiculteurs optent pour une vareuse ou une veste. Toutefois, la combinaison d’apiculteur reste certainement l’habit le plus protecteur en couvrant la totalité du corps et en laissant seulement un quadrillage pour la respiration de son porteur. Habituellement, les mains sont protégées par des gants liés aux manches et ces dernières peuvent être serrées par des élastiques.

Cette combinaison intégrale ne peut laisser passer aucune abeille lorsqu’elle n’a aucune brèche. Elle peut être en toile ou en tissu solide et comporter un casque. Quant à ceux qui optent pour la vareuse ou la veste peuvent les combiner avec un pantalon pour apiculteur qui est également resserré au niveau des chevilles pour ne laisser passer aucun insecte. C’est un des éléments essentiels du matériel d’apiculture.

Les accessoires de protection

Si auparavant, dans les temps coloniaux, les apiculteurs portaient des casques ou des chapeaux et un voile pour se protéger le visage, la protection de la tête passe aujourd’hui par un casque assez typique. Mais beaucoup d’apiculteurs avérés apprécient toujours le style le plus simple : chapeau avec voilette.

En fait, c’est souvent en saison chaude que se font les va-et-vient au rucher. La combinaison intégrale ne serait alors que précurseur de malaises dus à la chaleur. Là, le vêtement léger est de mise. Le voile peut être métallique mais avec des mailles assez serrées pour prévenir les piqures au visage. Quant aux gants, s’ils sont en toile munie d’élastiques, ils peuvent être lavés. Ils garderont leur souplesse et seront réutilisables pendant plusieurs saisons. Les jointures au niveau des articulations doivent être intactes car les abeilles semblent s’acharner à trouver la faille de votre protection lorsqu’elles sont énervées et une seule ouvrière qui s’est frayée un chemin dans un pantalon peut causer de graves problèmes.

Quelques précautions

Les vêtements de protection pour l’apiculture peuvent rapidement limiter les mouvements. Aussi, choisir ses habits en fonction du type d’intervention est très judicieux.
Par exemple, les manipulations longues qui pourraient irriter les abeilles, comme la récolte, nécessitent le port d’une combinaison intégrale avec casque. Mais lorsqu’on débute dans l’apiculture, il faut toujours se protéger intégralement surtout quand on pourrait encore effectuer des gestes maladroits. Une fois sûr de ses gestes, l’apiculteur averti pourra adopter progressivement une tenue plus légère.

Enfin, le port d’une tenue claire n’est pas issu d’une simple tradition. La couleur blanc crème n’attire pas les abeilles et il vaut mieux ne pas jouer sur les couleurs fantaisistes car c’est la sécurité qui est en jeu. De par la persistance en mémoire des mésaventures avec les occupants de la ruche, il vaut mieux bien se protéger à tout prix et s’équiper suffisamment et de manière efficace.

Articles associés