Coronavirus : les expéditions sont maintenues et nos magasins restent ouverts  (plus d'informations ici)

Le blog
apiculteur

Autour du rucher L'actu des apiculteurs

Printemps 2020 : augmentation de la production de miel

Printemps 2020 : augmentation de la production de miel

Si l’année 2019 a été une année noire pour la production de miel en France, ce ne sera pas le cas de 2020.  En effet, l’année 2019 a été la pire année depuis 70 ans. Mais les professionnels s’accordent à dire qu’il n’en sera pas de même pour l’année 2020. Au contraire, le printemps 2020 serait favorable à l’activité des abeilles et à la production de miel. Dans cet article nous allons nous intéresser aux raisons de cette augmentation de production.

Des conditions météorologiques favorables

L’hiver doux que la France a connu en 2019-2020 a été propice à la floraison des végétaux et aux plantes mellifères. Puis le mois d’avril qui a été chaud et sec a permis aux abeilles de butiner quantité de fleurs. Ces conditions météorologiques, rares à cette saison, ont donc permis de booster le fleurissement de la végétation. Devant cette floraison en avance de trois semaines par endroit, les abeilles ont donc pu commencer à butiner plus tôt. 

En effet, avril est le mois propice à la floraison de la nature. Et cette année, la France a connu un mois d’avril particulièrement ensoleillé. Dans certaines régions de France, comme le Nord-est, la sécheresse a même fait son apparition. 

Un résultat favorable du confinement ? 

Depuis le mois de mars, la France vit confinée. Cela a eu des répercussions positives sur la nature comme nombre de chercheurs l’ont prouvé (baisse de la pollution entre autres). La baisse de l’activité humaine due au confinement aurait permis la prolifération de fleurs spontanées. En effet, les bords de route, les jardins et autres espaces verts ont été moins entretenus durant le confinement, augmentant ainsi l’activité des abeilles.  Cependant le confinement seul n’explique pas cette hausse de la production de miel. Il y a certainement contribué mais les conditions météorologiques ont joué un rôle essentiel. 

Un départ prometteur qui reste à confirmer

Cependant, les professionnels préfèrent rester prudents. Certes, la récolte du printemps est largement supérieure aux attentes, mais elle ne représente qu’une seule des trois (ou quatre selon la production) récoltes qui sont réalisées entre avril et août. 

Face au changement climatique, beaucoup d’apiculteurs craignent de devoir faire face à une longue période de sécheresse ou encore à des gelées tardives. Comme ce fut le cas l’an dernier pour l’acacia

Les abeilles sont très sensibles aux conditions météorologiques, mais aussi à la pollution et aux prédateurs (comme le frelon asiatique). 

Tous les apiculteurs s’accordent à dire que c’est un bon départ pour l’année 2020. Meilleur que les autres années en tout cas. Résultat fin 2020, au moment du décompte des fûts de miel. 

La combinaison de conditions météorologiques favorables et du confinement ont donc eu un effet extrêmement positif sur la production de miel. En effet, les apiculteurs s’attendent à une embellie cette année 2020. Qu’on se le dise, le printemps 2020 a été propice au travail des abeilles et à la production de miel. Une bonne nouvelle, pour les professionnels comme pour les amateurs de miel, après les nombreuses baisses de ces dernières années. 

Articles associés