L'univers du miel

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, Conseil et Suivi de Commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Notre guide pour la visite de printemps

Publié le 09/01/2019 / Conseils en apiculture

Être apiculteur ne s'improvise pas, même si la passion est là. Cette activité demande un savoir-faire et des connaissances bien déterminées. Elle est très prenante et l'apiculteur doit régulièrement entretenir ses ruches et veiller au bien-être de ses abeilles.
Et parmi les nombreux travaux qu'il doit accomplir, la visite de printemps. C'est en fait une inspection générale de l'ensemble du rucher, que tout apiculteur, qu'il soit amateur ou professionnel, ne doit en cas négliger, au risque de rater la grande saison.

Guide visite de printemps

Pourquoi la visite de printemps ?

La visite de printemps est une opération d'inspection générale qui s'impose à l'apiculteur de manière régulière, chaque année, au printemps. D'où son nom d'ailleurs de visite de printemps.
Elle a pour objectif de permettre à l'apiculteur d'inspecter son rucher et ses colonies d'abeilles et d'avoir une idée sur leur état général, quelque temps avant le démarrage de la grande saison.

Par conséquent, n'oubliez pas, au cours de votre visite d'inspection de noter tout ce que vous aurez observé dans votre rucher. Et pour pouvoir ensuite faire un diagnostic et un bilan véridique et pertinent de l'état de vos ruches et de vos abeilles, vous devez concentrer votre travail d'inspection essentiellement autour des facteurs suivants :

  • les cadres du couvain : leur nombre, leur état ...
  • la reine : son état et la qualité de la ponte
  • l'état sanitaire de la ruche et des abeilles : les odeurs, la présence d'abeilles trainantes, les déjections sur la ruche, les maladies du couvain ...
  • le couvain (d'un point de vue quantitatif et qualitatif) : leur stade de développement, la présence de miel et de pollen par-dessus, la présence de couvain de mâles en bas, ou encore des cellules vides ...
  • les provisions : il faut savoir qu'au mois d'avril, une colonie d'abeilles consomme entre 4 et 5 kg de miel (sachant que 3 dm² sur les 2 faces d'un cadre fournissent l'équivalent de 1 kg de miel). Alors, ne soyez pas gourmand et laissez à vos abeilles suffisamment de quoi subvenir à leurs besoins. En cas de carence alimentaire, n'hésitez pas à leur fournir un supplément nutritionnel.

Quand commence la visite de printemps ?

Selon les régions, et selon les climats, la visite de printemps s'effectue entre la fin du mois de mars et le début du mois d'avril. Certains connaisseurs vous diront de l'effectuer dès que le Saule Marsault et les premiers cerisiers commencent à fleurir et que les abeilles accourent les butiner pour cueillir nectar et pollen.
Effectuez votre visite du printemps de préférence entre 10 h et 16 h.

Question climat, il est préférable que la température ambiante soit entre 13°C et 15°C, et que la journée choisie soit calme, bien ensoleillée et pas trop ventée.
Mais, si la température est toujours basse, compensez ce manque de chaleur en ajoutant à votre ruche un peu de sirop chaud. Vous travaillerez ainsi dans le calme et éviterez de perturber vos abeilles.

Que faire pour la visite de printemps ?

Vous aurez besoin de :

  • un enfumoir
  • un grattoir
  • un lève-cadres ordinaire ou américain (côté grattoir et côté pied-de-biche) auquel cas, vous n'aurez plus besoin de vous procurer en plus un grattoir.

Visite du printemps : étape par étape

Étape 1
Enfumez le trou de vol, abondamment, mais avec modération. En procédant ainsi, vous éviterez de disloquer la grappe et de perturber la reine. Attendez 1 à 2 minutes avant de passer à l'étape suivante.

Étape 2
Soulevez doucement et calmement la toile ou les plateaux couvre-cadres, et enfumez la ruche encore un peu.

Étape 3
Commencez votre inspection par le côté le moins peuplé de la ruche. Cela vous permettra de recentrer le couvain.

Étape 4
Avec le lève-cadres américain, ou en utilisant simplement le grattoir, grattez les ponts de cire qui se trouvent entre les cadres.

Étape 5
Doucement et lentement, sortez les cadres de la ruche un à un. N'oubliez pas d'enfumer régulièrement la ruche, pour calmer les abeilles et éviter qu'elles ne deviennent agressives. Une fois les cadres inspectés, posez-les de côté, dans une boîte à cadres ou sur un porte-cadres.

Étape 6
Au cours de cette inspection, observez bien les cadres de corps de votre rucher. Repérerez ceux qui sont mal formés ou vieux et renouvelez-les.

Étape 7
Si la reine n'a pas encore été marquée, pensez à le faire au cours de cette visite de printemps. En retirant les cadres, inspectez-les un à un et cherchez la reine. Une fois que vous l'aurez trouvée, marquez-la.

Étape 8
Retirez les inserts que vous aurez éventuellement posés pour traiter le varroa. Et au cas où vous aurez utilisé des acaricides chimiques, vous devrez recycler la cire de corps. Pour ce faire, adressez-vous à un cirier professionnel et expérimenté.

Étape 9
Remettez les cadres retirés et inspectés en respectant leur ordre initial.

Étape 10
Il arrive parfois que la colonie se décale du côté où le soleil se lève. Si tel est le cas dans l'une de vos ruches, pensez à recentrer le nid à couvain.

Quelques conseils

  • Pensez à retirer les 2 cadres de cire noire les plus vieux et remplacez-les par une cire gaufrée.
  • Pour une meilleure expansion du nid à couvain, dès que vous verrez apparaitre les premières miellées, n'hésitez pas à gratter le miel resté en réserve. La reine aura ainsi plus d'espace pour pondre encore plus d'œufs.

Notes et bilan
Au cours de votre visite, notez pour chaque colonie le nombre de cadres de chaque ruche (les cadres de miel, les cadres de pollen, les cadres de couvain, les cadres occupés par les abeilles et enfin ceux rajoutés au cours de l'opération visite de printemps).
Faites le bilan de votre visite et déterminez les interventions que vous devez effectuer plus tard, en fonction de ce que vous aurez remarqué et noté. Ces prochaines opérations vous permettront d'assurer à vos colonies d'abeilles confort et bien-être et d'optimiser la rentabilité de vos ruchers.

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
Mars, la ponte s'intensifie, que doit-faire l'apiculteur ?
Mars, la ponte s'intensifie, que doit-faire l'apiculteur ?

En Mars, les jours se rallongent sensiblement, la flore disponible se diversifie, la ponte de la reine [...]

> Lire la suite

Avril, la ruche bourdonne, que doit faire l'apiculteur ?
Avril, la ruche bourdonne, que doit faire l'apiculteur ?

Avril est le premier mois du printemps, les variétés de fleurs se diversifient, le temps est généralement plus clé [...]

> Lire la suite

Juin, que doit faire l'apiculteur ?
Juin, que doit faire l'apiculteur ?

En Juin, les journées sont souvent chaudes et les prairies regorgent de nectar. L'activité des abeilles est i [...]

> Lire la suite