Sélectionne le meilleur matériel apicole pour vous depuis 20 ans

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, conseil et suivi de commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Notre guide pour la visite d'automne

Publié le 11/09/2018 / Conseils en apiculture

En automne, la température est douce, les journées sont belles, mais dans les champs, les fleurs se font de plus en plus rares et les abeilles font un peu l'école buissonnière. Si elles quittent leurs ruches, c'est plus pour flirter que pour travailler.

Depuis le solstice d'été et surtout la fin de la reproduction au mois d'août, la reine aussi est un peu à la traine. Elle pond de moins en moins. Bref, tout le rucher est en mode veille ! Il est temps de penser à la visite d'automne. Quel est l'objectif de cette visite d'automne et comment faire pour la réussir ? Pour le savoir, suivez notre guide.

La visite pré-hivernale des ruches

Pourquoi et quand faire la visite d'automne ?

Les experts vous diront que la saison ne commence pas au printemps, mais à l'automne. Et pour cause ! Si la visite d'automne est dite de préhivernage, c'est parce qu'elle prépare les colonies à bien hiverner. Selon les régions, la visite d'automne s'effectue entre fin septembre et début octobre. Choisissez une belle journée chaude et ensoleillée et commencez lorsque les ruches sont ouvertes.

Généralement, la préparation à l'hivernage est déjà entamée par les abeilles : boucher et colmater les failles dans les ruches avec la propolis et s'assurer ainsi une meilleure isolation contre le froid, l'humidité et certains intrus malveillants.

Visite d'automne : La colonie

Le couvain (œufs, larves et nymphes)

On trouve dans une une colonie dont la reine a une ponte constante un couvain composé d'œufs (1/7), de larves (2/7) et de couvain operculé (4/7). En automne, la proportion de couvain ouvert diminue parce que la reine pond moins. On ne devrait plus observer de couvain mâle.

Les abeilles d'hiver sont biologiquement différentes : elles peuvent vivre plusieurs mois alors que celles qui travaillent au printemps et en été ne vivent que quelques semaines. Toutes les races d'abeilles n'hivernent pas de la même manière.

En règle générale, 8 cadres suffisent pour hiverner. Évitez de placer vos abeilles dans un volume trop grand pour leur nombre. Vous pouvez réduire ce volume à l'aide d'une partition.

Que faire quand une ruche est faible ?

Plusieurs critères sont importants pour déterminer si une ruche est faible : la population d'abeilles d'hiver, la santé du couvain ou encore l'âge de la reine.

On peut agir sur la population de la ruche en boostant la ponte de la reine et/ou en la mettant en ruchette mais, si la colonie est trop faible, il faut alors la réunir avec une autre ruche faible. Choissisez de préférence entre les deux reines la plus jeune, la moins essaimeuse et/ou la plus douce et réunissez deux colonies faibles.

La reine

Déjà marquée, elle est facile à retrouver. Vérifiez qu'elle n'a pas été remplacée. Certains apiculteurs n'hésitent pas à remplacer la reine, surtout en cas de problème (varroas ou autres). Généralement, la nouvelle sera bien accueillie parce qu'en cette période de l'année les abeilles ne peuvent plus élever une nouvelle reine.

La visite d'automne des ruches

Visite d'automne : L'alimentation

La visite d'automne est l'occasion pour vérifier l'état des réserves de la colonie. Encore une fois, tout dépend de la race d'abeilles.

Pour un bon hivernage :

  • une colonie peu gourmande doit avoir 12 kg de réserves
  • une colonie plus gourmande doit avoir entre 18 et 20 kg de réserves

Pour estimer les réserves, vous devez connaître le poids de votre ruche vide, des cadres et des abeilles et vous munir d'un peson. À titre d'exemple une ruche Dadant 10 cadres pèse environ 20kg, elle devra donc hiverner avec un poids total de 32 à 35kg. Sachez aussi qu'un cadre Dadant bien rempli contient environ 4 kg de miel.

Si les réserves sont trop faibles, apportez à vos abeilles de la nourriture sous forme de sirop, de candi ou de miel, ce qui les fera patienter jusqu'au printemps. Il est important de ne pas fournir trop de nourriture aux abeilles ce qui risquerait de nuire au développement du couvain par effet de blocage et de provoquer un essaimage au printemps suivant.

Visite d'automne : La ruche

Pathologies

Lors de la visite d'automne, soyez vigilant et cherchez les indices de pathologies causant la mort des abeilles (abeilles sans poils, malformées, rampantes, varroa, opercules perforés ...). Traitez les ruches contre le varroa quand elles n'ont plus de hausses et que le miel ne risque pas d'être altéré. N'oubliez pas le support du produit à l'intérieur. La cire risque d'être contaminée par le thymol qui continue à diffuser. Dans certaines régions, les ruches équipées de fonds grillagés peuvent se passer de traitement.

Toit

Pour une meilleure étanchéité de la ruche, placez un isolant au-dessus du couvre-cadres.

Accès

Une grille d'entrée perforée est un dispositif incontournable qui ne laisse passer que les abeilles. Les réducteurs de vols seront placés à 7-8 mm de hauteur. Entourez votre ruche de polystyrène ou de plastique bulles, et vous bloquerez l'accès aux rongeurs, aux pics-vers et autres prédateurs.

Humidité

Inclinez légèrement votre ruche vers l'avant, parce que les endroits peu chauffés en hivers verront s'accumuler l'humidité dégagée par la colonie d'abeilles. L'inclinaison permettra de l'évacuer. Ne fermez pas votre fond grillagé afin d’éliminer le gaz carbonique, les déchets de cire et l’humidité.

Cadres

  • Enlevez les hausses presque vides ou contenant peu de miel. Stockez-les dans un endroit bien aéré pour éviter les ravages de la teigne. 
  • Débarrassez-vous des cadres inoccupés, vieux et à réformer
  • Ne grattez pas le dessus des cadres : les constructions en propolis limitent les courants d'air.
  • Grattez et nettoyez bien le plateau de la ruche. C'est là que tomberont les varroas.

Visite d'automne : L'environnement

Pensez à entretenir les alentours des ruches : présence d'animaux à proximité, végétation bloquant les allées ou les accès au rucher, ruches renversées par des animaux, toits envolés suite à des vents violents... Coupez les branches d'arbres au-dessus de vos ruches, pour éviter qu'elles ne tombent en cas de vents violents.

 

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
La survie hivernale des abeilles
La survie hivernale des abeilles

Comment les abeilles survivent-elles en hiver ? Découvrons leur organisation pour lutter contre le froid et la faim.

> Lire la suite

Avantages et inconvénients des ruches en plastique
Avantages et inconvénients des ruches en plastique

Le matériel de l’apiculteur a un impact sur la production de miel. Point sur les ruches en plastique, couramment ut [...]

> Lire la suite

L'intelligence des abeilles
L'intelligence des abeilles

Les abeilles ont des fonctions psychologiques remarquables pour un si petit cerveau. Les études qui sont menées a [...]

> Lire la suite