Le blog
apiculteur

L'actu des apiculteurs Tous les articles

Les poules utiles face au frelon asiatique ?

Les poules utiles face au frelon asiatique ?

Depuis longtemps, les ruches sont mises à rude épreuve face à un ennemi farouche et presque invincible : le frelon asiatique. Pour lutter contre ce fléau, les autorités ont permis l’usage du dioxyde de soufre qui, injecté dans les nids, permet d’asphyxier les frelons. 

Mais, un apiculteur landais, Francis Ithurburu, inventa des pièges et proposa d’autres moyens, efficaces et naturels, comme le recours aux poules pour combattre le frelon. Une idée inouïe, aux résultats très satisfaisants.

Le frelon asiatique ?

Le frelon asiatique (ou frelon à pattes jaunes) est un insecte invasif et nuisible, d’origine asiatique. Implanté en Europe, il est très présent en France.

N’ayant pas de prédateur et étant trop gourmand en protéines, le frelon tue les abeilles, détruit les ruches et ruine les exploitations des apiculteurs en à peine une saison.

L’histoire des poules et des frelons

L’idée de Francis Ithurburu est née d’un souvenir. Le souvenir d’un voisinage sans querelles entre les poules et les abeilles. Il s’est rappelé qu’autrefois les poules, qui se méfiaient certes des abeilles, n’hésitaient pas à se promener au milieu des ruchers. Elles se nourririssaient non seulement des abeilles mortes, mais surtout des frelons qui rôdaient autour des ruches. Alertées par le bruit de leurs ailes, elles ne faisaient qu’une bouchée de ces insectes nuisibles.

Et si les poules attrapent aussi facilement les frelons asiatiques, c’est parce que ces derniers, contrairement à d’autres espèces de frelons, peuvent rester immobiles, en vol stationnaire. Une position qu’ils adoptent surtout lorsqu’ils commencent à construire leurs nids. Une opportunité que les poules saisissent pour capturer ces fondatrices d’un seul coup de bec.

Une expérience réussie

Désireux de vérifier l’hypothèse de l’existence d’un éventuel prédateur des frelons asiatiques, l’apiculteur landais introduit un poulet dans un rucher. Au bout de quelques mois, le constat était sans appel : les nids des frelons se faisaient de plus en plus rares. Et des colonies entières furent décimées par les poulets.

L’expérience dura 3 ans. Une période suffisante pour confirmer l’idée de départ : au plus grand bonheur des abeilles et bien sûr des apiculteurs, les poules constituent une arme redoutable contre le frelon asiatique. Ce dernier a désormais un prédateur de taille. Et les abeilles, débarrassées de cet insecte redoutable, s’en portent mieux.

Qui en profite ?

Au fil du temps, l’idée d’utiliser les poules pour combattre le frelon asiatique s’est révélée efficace et les bénéficiaires en sont nombreux.

En effet, les patrouilleurs emplumés ont réussi à rassurer les butineuses et les apiculteurs, en sécurisant les ruchers et en assurant la survie des colonies d’abeilles. Et cette méthode naturelle, écologique, efficace et peu coûteuse devrait encourager les nombreux apiculteurs que l’invasion du frelon asiatique a fait fuir, à revenir vers les abeilles et à reprendre leurs activités en apiculture.

 Et dans cette histoire, même les poules sont gagnantes : le frelon asiatique leur apporte un complément alimentaire fort intéressant. En effet, son abdomen regorge de protéines, tant recherchées par les volailles.

Articles associés