Ce weekend seulement : une huile de massage à la CIRE D'ABEILLE BIO offerte dès 179€ !

Le blog
apiculteur

Conseils en apiculture La vie de la ruche

Le calendrier des miellées

Le calendrier des miellées

La miellée est le pic d'activité des essaims d'abeilles. C’est la période la plus favorable pour les abeilles et l’apiculteur, celle où la production du miel est intense et abondante. Par un climat tempéré, la miellée se fait au printemps et en été. Et pour en tirer le meilleur profit, l’apiculteur doit établir un calendrier.

Pourquoi un calendrier ?

Durant toute la saison apicole, l’apiculteur suit l’évolution de ses ruches au jour le jour, pour mieux comprendre le comportement de ses abeilles et ajuster son travail en fonction de ce qu’il aura noté. Il élabore ainsi un calendrier des miellées, dit aussi calendrier apicole. C’est un guide de travail qui lui spécifie les activités à réaliser à chaque période de l’année, en fonction de la floraison des plantes mellifères et du cycle de développement de ses abeilles. 

Ce calendrier comprend deux parties : l’une spécifie la période de l’année et l’autre détaille les phases de travail appropriées.

Avant d’entrer dans les détails du calendrier des miellées, il faut savoir qu’il y a des activités que l’apiculteur se doit d’accomplir tout le long de l’année : la mise en pot du miel récolté, sa transformation et bien sûr sa commercialisation.

Février – Avril

À cette période entre l’hiver et le printemps, les abeilles mettent fin à leur hivernage et annoncent ainsi le début de la saison apicole. L’apiculteur commence alors à observer l’état sanitaire de ses colonies, vérifie la présence de la reine et choisit parmi ses abeilles celles qu’il faut développer. On assiste ensuite aux premières visites de printemps, la mobilité des abeilles est tout à fait normale.

Avril – Juin 

Cette période qui s’étale sur 3 mois comprend 4 phases de travail. L’apiculteur doit s’activer pour la miellée de printemps, avec la floraison de plantes mellifères, sachant qu’avril est la pleine saison des rosacées fruitières telles que la poire, la pomme, le colza, le merisier, le prunier et le mûrier. Ensuite, il assistera au renouvellement de la colonie d’abeilles, à l’élevage et à la production des essaims. Et pour finir, les abeilles commencent les premières transhumances.

Juin – Juillet 

En cette période, l’apiculteur assiste à la miellée d’été, avec la floraison de plantes mellifères comme le tilleul et les châtaigniers hâtif et tardif et autres floraisons abondantes aux saveurs riches. C’est également la phase de l’élevage de la production des essaims. L’apiculteur divise ses abeilles pour en augmenter le nombre et les préparer pour la saison qui suit.

Août – Octobre 

Au mois d’août, les abeilles butineuses raffolent de fleurs comme celles du sophora, avant se ruer sur le lierre. 

Les visites d’automne commencent en cette période, avec les dernières miellées de l’année. L’apiculteur doit préparer ses abeilles à l’hivernage, notamment en traitant ses ruches contre des parasites dangereux comme le Varroa.

C’est enfin la période des dernières transhumances.

Novembre – Février

Arrive enfin la période d’hivernage. Moins sollicité, l’apiculteur lâche un peu la pression et en profite pour faire le point sur son travail annuel et entretenir son matériel d’apiculture. Nettoyer, réparer, remplacer outils, ruches, cadres …

Articles associés