Sélectionne le meilleur matériel apicole pour vous depuis 20 ans

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, conseil et suivi de commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

L'apiculture au Canada et au Québec

Publié le 17/07/2017 / L'actu des apiculteurs


Situé dans la partie septentrionale de l'Amérique du Nord, le Canada s'étend sur plus de 9 984 000 km². Il est donc le deuxième pays le plus vaste après la Russie. A l'est, au nord et à l'ouest, il est respectivement limité par les océans Atlantique, Arctique et Pacifique. Au sud, le Canada partage une frontière avec les Etats-Unis. En parlant du Canada, on a toujours en tête de grandes étendues vertes, les longs cours d'eau, etc... Et là où la nature est plutôt bien préservée, les abeilles peuvent vivre et produire du miel en toute tranquillité.

C'est donc sans surprise que l'apiculture au Canada et au Québec soit considérée comme une référence à travers le monde.

Apiculteur au Québec ou Canada

Les chiffres de l'apiculture canadienne

Les statistiques concernant l'apiculture au Canada et au Québec sont tout simplement impressionnantes. Déjà, il faut savoir que la récolte y est deux fois plus importante que la moyenne de la production mondiale. Le pays tire profit de ses grands espaces et de son environnement très bien préservé.

Pour la qualité de son miel, le pays ne se limite pas au respect des normes internationales ISO, les Canadiens sont particulièrement stricts concernant la salubrité et la qualité du miel produit. Plus de 8 500 apiculteurs ont été recensés au Canada en 2015. Le Québec en abritait environ 350, en comptant seulement ceux qui exploitaient six ruches et plus.

Si l'on devait dresser un classement par province : l'Ontario arrive en première place avec 30% des apiculteurs (2500 environ), suivi de près par la Colombie-Britannique (28%). Les autres provinces se partagent le reste avec des parts à peu près égales. Toutefois, la plupart des colonies sont installées dans les Prairies. Les butineuses peuvent profiter des longues journées d'été et d'un large éventail de cultures.

En termes de production, les trois provinces tirant profit des Prairies (Alberta, Manitoba et Saskatchewan) arrivent donc largement en tête. Ontario n'occupe que la 4ème place, malgré son très grand nombre d'apiculteurs. Au Québec, l'apiculture est sur la bonne voie. La région compte 50 000 ruches environ, soit 8% des ruches canadiennes. En 2014, ils ont enregistré un rendement de miel par ruche de 43 kg environ. Des variations importantes peuvent toutefois survenir d'une année à l'autre car différents facteurs sont à prendre en considération.

Canada : L'apiculture, une véritable source de revenus

Au Canada, l'apiculture est une activité particulièrement bien considérée.Elle fournit du travail, et donc des revenus, à des milliers de personnes. Le secteur est très bien structuré et surtout bien soutenu par le gouvernement. La preuve : la politique mise en place assure la qualité du miel produit déjà pour la consommation sur place mais surtout pour l'exportation.

Il est donc normal que la balance commerciale du Canada en miel est toujours positive. En 2015, le pays a exporté 11 701 tonnes de miel, 3 640 tonnes provenant d'Alberta, 3 316 tonnes du Manitoba et 2 999 de Saskatchewan. Les Etats-Unis (69 % soit 8 000 tonnes environ) et le Japon (25% pour 2 800 tonnes environ) sont les principaux débouchés d'exportation du miel canadien. En 2015, les exportations de miel canadien ont été évaluées à plus de 64 millions de dollars.

Le pays importe également du miel notamment en provenance de la Nouvelle-Zélande et du Brésil. Cela s'explique uniquement par le fait que certains types de miel, comme le miel de Manuka, ne sont pas produits au Canada. Si les sommes engrangées grâce à l'exportation sont considérables, la consommation locale est tout aussi importante. Au Canada, une personne consomme en fait en moyenne jusqu'à 1kg de miel par an.

 

Les caractéristiques du miel canadien

Au Canada, tout est réuni pour produire du miel de très bonne qualité : de très grands espaces, des conditions météorologiques propices à la production du nectar, de longues journées d'été, de très grandes variétés de fleurs... A cela s'ajoute un gouvernement très pointilleux sur le respect des normes en vigueur.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments veille au grain pour faire respecter à la lettre le fameux Règlement sur le miel de la Loi sur les produits agricoles au Canada. Pour assurer le bon développement du secteur apicole, les provinces ont nommé des personnes chargées du recensement des apiculteurs et de la santé des essaims. En cas de nécessité, elles interviennent dans la formation des néophytes et la sensibilisation de la population sur le sujet. Ce système permet donc un meilleur suivi de la santé des abeilles. Le moindre petit problème (épidémie, varroa...) est donc rapidement détecté et sera pris en charge dans les plus brefs délais. Au niveau du suivi, difficile de faire mieux. La preuve : le miel canadien est apprécié dans plus de 27 pays.

Du miel 100% canadien, le combat des apiculteurs du pays

Si le Canada a tout pour produire de bon miel, les apiculteurs rencontrent actuellement quelques difficultés.

Dans une pétition lancée sur Change.org, ils ont demandé aux entreprises, et donc aux consommateurs, d'acheter du miel local. Certaines grandes marques préfèrent effectivement acheter du miel, de moindre qualité, en provenance de Chine. Il sera ensuite mélangé avec du miel local et sur l'étiquette figurera bel et bien la mention « miel canadien » ou « miel du Canada ». C'est une pratique qui irrite les apiculteurs au plus haut point. Ces derniers font déjà tous les efforts possibles pour produire le meilleur miel possible (ne pas arroser les fleurs avec des produits chimiques, surveiller en permanence la santé des abeilles, respecter les normes en vigueur pour leurs nourritures...).

A travers cette pétition, les apiculteurs veulent donc envoyer un signal d'alarme au gouvernement et aux entreprises concernées. La consommation de miel 100% canadien est vitale pour la bonne image du label mais surtout pour que tout le secteur apicole puisse prospérer. La pétition a également pour but de sensibiliser les consommateurs. En achetant uniquement du miel 100% canadien, ils feront reculer ce genre de pratique et contribueront à la sauvegarde des abeilles, et donc de l'environnement. Depuis son lancement, cette pétition a collecté plus de 75 000 signatures.

Encore un peu de lecture ?
L'incroyable apiculture cubaine
L'incroyable apiculture cubaine

Cuba est en train de devenir une référence dans le domaine de l'apiculture. Son miel, certifié biologique, est ac [...]

> Lire la suite

2016, une année catastrophique pour la production apicole ?
2016, une année catastrophique pour la production apicole ?

Finalement, le léger mieux de l’année dernière n’aura été qu’un petit feu de paille. Cette année, on ne récoltera q [...]

> Lire la suite

L'intelligence des abeilles
L'intelligence des abeilles

Les abeilles ont des fonctions psychologiques remarquables pour un si petit cerveau. Les études qui sont menées a [...]

> Lire la suite