Un cadeau offert dès 119€ avec le code ETE2020 !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher L'actu des apiculteurs

Coronavirus et Apiculture : les droits des apiculteurs

Coronavirus et Apiculture : les droits des apiculteurs

Appui de la part du gouvernement

Le coronavirus impacte grandement les apiculteurs financièrement. L’apiculture est un domaine impacté à de nombreux niveaux. Tellement que de nombreuses familles sont actuellement dans une situation délicate. C’est pour cette raison que les apiculteurs devraient avoir droit à des aides financières de la part de l’État.

Comme toute activité économique en ce moment, l’apiculture connait des moments assez sombres. Le confinement exigé par les autorités afin d’enrayer la propagation du virus limite les gestes des apicultures et ce n’est pas bon pour les affaires. Que ce soit pour le développement des ruches ou pour les ventes des produits qui en résultent, le marché n’est actuellement pas au meilleur de sa forme. 

En vérité, le secteur apicole était déjà en déclin avant la crise du coronavirus. Effectivement, la menace d’extinction qui pèse sur les abeilles en est la principale cause. Cependant, le miel ainsi que les différents produits de l’abeille figurent parmi les piliers économiques de la France et du monde entier. C’est pourquoi il est nécessaire que le gouvernement soutienne ces acteurs apicoles.

Continuité de certaines activités apicoles

Dans cette période assez restreinte, les activités de bases et utiles peuvent être entreprises. Il s’agit d’un droit fondamental pour les apicoles, car sans entretien, leurs colonies risquent de s’éteindre ou de quitter les ruches. Néanmoins, il est primordial que chaque acteur de l’apiculture respecte les consignes de bases permettant de limiter les contaminations. Parmi ceux-ci, la réduction des effectifs figure parmi les essentiels.

La visite des ruchers est une des activités autorisées. Il s’agit d’un processus dont l’apiculteur ne peut se passer. En effet, cet exercice lui permet de s’assurer de la bonne santé de ses protégés. C’est également une occasion pour lui de vérifier le bon déroulement des activités.

Une fois le produit prêt à être exploité, les apiculteurs ont également le droit de procéder à sa récolte. Il s’agit d’une activité sans risques, car le nombre de personnes nécessaires pour son bon déroulement peut être restreint.

Enfin, la vente des produits récoltée est aussi permise, car c’est avec les bénéfices de celle-ci que les apiculteurs se rémunèrent. Le coronavirus a réduit considérablement les marges de ventes. Comme de nombreux secteurs en difficulté, l’apiculture devrait également recevoir des indemnités de la part des autorités afin de sauvegarder les emplois qui y sont liés.

Des commerces apicoles disponibles

Parmi les droits fondamentaux des apiculteurs, ils ont besoin et ont le droit d’accéder librement aux commerces apicoles. Ce sont des structures importantes pour assurer le bon déroulement de leurs activités. Ils s’y approvisionnent notamment en fournitures et matériaux relatifs à l’élevage des abeilles.

Les commerces apicoles considérés comme des fournisseurs nécessaires pour l’exploitation agricole. C’est pour cette raison que malgré les mesures de confinement qui impactent les commerces, ceux destinés à la vente d’attribut pour l’apiculture restent ouverts.

Articles associés