« Je suis chose légère et semblable aux abeilles, A qui le bon Platon compare nos merveilles » (La Fontaine)

Le blog
apiculteur

Conseils en apiculture

Comment filtrer son miel ?

Comment filtrer son miel ?

Objectif : un miel parfaitement propre. Voici les détails d’une étape indispensable pour garantir cette pureté tant recherchée par les apiculteurs et les consommateurs.

Filtrage du miel

Une étape à ne pas manquer

Le filtrage est une étape très importante dans la production du miel, tout comme l’essaimage, la récolte et l’extraction. En effet, une fois récolté, le miel contient toutes sortes de substances qu’il convient d’enlever : de la poussière, de la cire, du pollen ou encore des matières organiques laissées par les corps des abeilles. Ces corps étrangers perturbent la limpidité du miel et en altèreraient le goût. Il faut donc effectuer un bon filtrage après sa sortie de l’extracteur. Pour épurer le miel, l’apiculteur utilise un tamis munis de grandes mailles, d’un filtre, de fûts et de cuves, en particulier, un maturateur (bien que ce nom soit utilisé un peu à tort).

En optant pour un filtre rotatif, on optimise cette étape cruciale. Quant à la durée de cette étape, elle peut prendre entre 24 heures et 3 jours, voire plus, en fonction du volume de miel à filtrer et décanter.

Filtrage artisanal

Après l’extraction, on fait passer le miel à travers un tamis simple. Ce dernier peut être en inox et comportera de grandes mailles. En effet, les premières particules à éliminer sont d’abord les grosses.

Seulement après, on utilise un deuxième tamis muni de mailles un peu plus serrées. Par la suite, on stocke le miel durant 7 jours dans une cuve ou un grand fût servant à la décantation, et ce, à une température de 28°C. Ce procédé permet de laisser le reste des débris à la surface avec l’écume obtenue par la montée des bulles d’air. Puis, les substances laissées à la surface seront écumées à l’aide d’une cuillère ou de papier absorbant. Si le miel est retiré par le bas du fût, l’écume peut être laissée dedans pour une utilisation à d’autres fins.

Certains apiculteurs choisissent d’utiliser un tamis double et de ne procéder qu’en une seule fois. Ceci consiste à poser une toile filtrante dans le tamis. Il s’agit de toile en nylon de 600 microns, vendu dans le commerce. Dans ce cas, la décantation peut prendre plus d’une semaine, environ 10 jours.

Filtrage industriel

Pour les grandes cultures faisant intervenir des machines, le filtrage d’une grande quantité de miel se fait dans des cuves métalliques et des bacs à décantation. Il existe plusieurs types de filtres dont le filtre rotatif, très adapté, composé d’une paroi interne grillagée de tôle recouverte d’une passoire très fine tournante pour éliminer les petites particules indésirables au cours d’un mouvement rotatoire.

Par ailleurs, pour que la filtration se passe bien, il faut tenir compte de la viscosité du miel, elle-même influencée par la température et l’air et faire en sorte de garder le produit à une température avoisinant les 30°C. Une fois le filtrage terminé, le miel peut être mis en pot, prêt à être dégusté. Le reste des débris non filtrés au fond de la cuve sera réutilisé dans la ruche pour nourrir les abeilles.

Articles associés