Le blog
apiculteur

Les trésors de la ruche Tous les articles

Tout savoir sur les Hyménoptères

Tout savoir sur les Hyménoptères

Les Hyménoptères, Hymenoptera, désignent un ordre d'insectes qui appartient à la sous-classe des ptérygotes (ptérigota). Ils font partie de la section des néoptères et du superordre des endoptérygotes.

Étymologie 

Le terme hyménoptères dérive de hymenoptera qui renvoie aux ailes de ces insectes. En effet, ce terme est composé de deux parties :

- ptéron (grec ancien) : « ailes ».

- Hymen (latin ancien) : « membrane ».

La dénomination Hyménoptères reviendrait aux ailes membraneuses de ces insectes, même s’ils n’en font pas l’exclusivité. Par contre, ils ont la particularité d’avoir des ailes arrière reliées aux ailes avant par de petits crochets (dits hamuli).

Présentation

L’ordre des Hyménoptères comprend une centaine de familles. On en compte plus de 130 000 espèces décrites rassemblant entre un et cinq millions d'espèces non encore découvertes ni décrites. Parmi les représentants communs, on peut citer : les guêpes, les abeilles, les frelons et les fourmis.

Les Hyménoptères sont des insectes holométaboles : leur développement se fait par une métamorphose complète.  

Les larves 

- souvent dépourvues de pattes 

- capsule céphalique : bien visible

- tissent souvent un cocon, en fin de développement, qui abrite l’insecte adulte.

Les adultes 

- mâles : leurs cellules contiennent un seul exemplaire de chromosomes de l'espèce (des haploïdes)

- femelles : leurs cellules renferment des paires de chromosomes (des diploïdes).

Morphologie 

- Taille : de 0,1 mm à 10 cm.

- Ailes

o deux paires, membraneuses et couplées en vol 

o les antérieures plus larges que les postérieures.

- Appareil buccal : broyeur-lécheur

o mandibules : bien développées pour mieux capturer les proies et façonner le nid

o maxilles et labium : 

unis par une membrane 

constituent une sorte de trompe pour mieux aspirer les liquides.

- Tête : séparée du thorax par un cou très mobile et très mince.

- métathorax : très court, soudé au premier segment abdominal.

Classification 

On distingue deux sous-ordres dans l'ordre des Hyménoptères : les Symphytes et les Apocrites.

1. Les Symphytes 

Noms vernaculaires : mouches à scie, diprion et sirex. 

Contrairement aux Apocrites, l’abdomen des Symphytes suit directement le thorax.

2. Les Apocrites 

Ce sont des insectes dont l’abdomen est séparé du thorax par un étranglement. Quant au propodéum (1er segment abdominal), il fusionne complètement avec le thorax.

Les Apocrites se répartissent entre deux types : les Térébrants et les Aculéates

- Les Térébrants (parasitica). 

o abdomen : se termine par une tarière (oviscapte)

o antenne : nombre d’articles variable : moins d’une dizaine à plus de 50.

o nervation alaire : souvent très simplifiée, très variable.

o ovipositeur : parfois très court, mais le plus souvent long. Il ne se transforme jamais en aiguillon.

- Les Aculéates : ou porte-aiguillons parce que leurs tarières ont perdu leur fonction de ponte pour devenir des aiguillons.

o antenne : généralement 13 articles pour les mâles et 12 pour les femelles.

o lobe jugal : sur l'aile postérieure

o aiguillon : invisible quand l’insecte est au repos.

o gastre : segments visibles : 6 pour les femelles et 7 pour les mâles.

Articles associés