En ce moment, une surprise dans votre panier à partir de 149€ !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher Tous les articles

Tout savoir sur la cymbalaire des murs

Tout savoir sur la cymbalaire des murs

La cymbalaire des murs, Cymbalaria muralis, est une herbacée vivace de la famille des Scrofulariacées. Elle doit son nom à la forme de ses feuilles qui sont légèrement concaves, en forme de cymbale, et aux vieux murs qui l’accueillent.

Autres dénominations : Linaire cymbalaire, Linaire des murs, Ruine de Rome ou Ruine-de-Rome, Cymbalaire des murailles.

Espèces de cymbalaires

o Cymbalaria pilosa : fleurs bleu lavande

o Cymbalaria aequitriloba : fleurs roses

o Cymbalaria hepaticifolia : fleurs multicolores

Description

Hauteur 5-10 cm.

Tige : glabre, retombante ou rampante jusqu’à 80 cm.

Rameaux : durs, anguleux.

Feuilles : portées par un long pédoncule, persistantes, glabres, alternes, arrondies et luisantes, de couleur vert vif, avec un peu de pourpre sur les bords. Le limbe est plus court que le pétiole.

Fleurs : apparaissent au-dessus des feuilles, solitaires, petites (largeur : 1 cm), à symétrie bilatérale, personées, couleur blanc rosé ou rose-violacé, à la gorge tachée de jaune, nectarifères.

- corolle : 1 cm (diamètre)

- étamines : 4 : 2 longues + 2 courtes

Fruits : capsules qui se développent dans le sens opposé au soleil, glabres, renfermant des graines de couleur noir-grisâtre, d’un diamètre de  moins de 0.5 mm, qui seront libérées à maturité.

Floraison 

La floraison de la cymbalaire des murs est longue, pour le plus grand plaisir des abeilles et des autres insectes. Elle commence, selon les régions, au mois de mars ou avril et perdure jusqu’au mois de septembre. Dans des régions où le climat est plus clément, la floraison de la cymbalaire peut se prolonger jusqu’au mois de novembre. Mais le pic de la floraison se situe au mois de juin. 

Milieu 

La cymbalaire des murs est originaire du sud de l'Europe, comme en témoigne d’ailleurs son nom vernaculaire : ruine de Rome. On la retrouve souvent dans les anfractuosités des vieux murs de pierre ou sur les rocailles. D’ailleurs, cette plante vivace, non envahissante, a tendance à tapisser les murs, pour peu qu’elle y trouve la moindre fissure de maçonnerie.

La cymbalaire des murs est une plante rustique (-19°C). Elle pousse à l’abri du soleil, dans des zones ombragées ou mi-ombragées, sur un sol ordinaire, léger, drainant, calcaire.

Plantation 

La plantation de la cymbalaire des murs se fait de préférence au printemps, sur un terrain drainant, pas nécessairement riche, humide et à l’ombre.

Vous pouvez planter la cymbalaire des murs en pot ou en terre, pour tapisser les vieux murs de votre jardin et de votre terrasse, ou l’utiliser en suspension ou en couvre-sol. Repiquée, sa longévité est inférieure à celle qui a poussé à l’état sauvage.

La multiplication de la cymbalaire des murs se fait soit en semant les graines récoltées, soit en divisant les touffes enracinées aux nœuds.

Intérêt apicole

Les fleurs de la cymbalaire des murs sont mellifères. Le nectar qu’elles renferment attire beaucoup d’insectes pollinisateurs et d’abeilles.

Vertus médicinales

La cymbalaire des murs est utilisée en médecine traditionnelle. Ses feuilles ont des propriétés astringente, antiscorbutique, vulnéraire et hémostatique. 

Articles associés