En ce moment, une surprise dans votre panier à partir de 149€ !

Le blog
apiculteur

La vie de la ruche Tous les articles

Monitorer la pollinisation du kiwi

Monitorer la pollinisation du kiwi

La pollinisation des plantes et des arbres dépend du vent et des insectes pollinisateurs. Mais rien n’empêche l’agriculteur d’avoir un œil sur cette parade de la nature. En effet, il est souvent recommandé de monitorer la pollinisation de certains arbres fruitiers, pour s’assurer du bon déroulement de l’opération. C’est le cas de l’arbre du kiwi.

La particularité de l’arbre du kiwi 

Une plante dioïque

Avec un arbre fruitier comme celui du kiwi, la pollinisation représente un enjeu de taille, pour faire face aux exigences du marché et pour obtenir un fruit de qualité.

C’est un cas de pollinisation croisée. En tant que plante dioïque, l’arbre du kiwi comprend des pieds mâles et d’autres femelles. Les premiers portent le pollen et les seconds portent les fleurs qui vont plus tard se métamorphoser en fruits.

Et pour que cette métamorphose se réalise, il est impératif que le pollen des plants mâles soit transféré vers les plants femelles, qui seront ainsi fécondés. Un transfert dont se charge Dame Nature, en le confiant aux bons soins du vent et des différentes variétés d’insectes pollinisateurs : abeilles, bourdons, coccinelles, papillons ...

Plus de plants femelles que de mâles !

L’arbre du kiwi a une autre particularité : il fait partie de ces plantes qui comptent plus de pieds femelles que de pieds mâles. On compte le plus souvent une moyenne de 1 plant mâle pour 5 plants femelles. 

Une fleur maigre en nectar !

Une fleur avec très peu de nectar, comme c’est le cas de la fleur du kiwi, n’est pas la priorité des insectes pollinisateurs. En effet, celle-ci comprend un nombre énorme d’ovules, dans les 1 500, et 40 stigmates. Une contrainte qui exige de l’insecte pollinisateur un travail énorme : il doit transporter une charge non négligeable de pollen vers les pieds femelles. Et à la fin, sa récompense sera bien maigre !

Une chose est sûre, seule une pollinisation intense peut garantir une bonne récolte et de beaux fruits. Plus le nombre de grains de pollen transférés est important, plus le nombre d’ovules fécondés augmentera et plus la récolte du kiwi sera réussie.

Comment monitorer la pollinisation du kiwi ?

L’agriculteur doit suivre l’évolution de la pollinisation des arbres de kiwi au cours de la floraison, entre mai et juin. Comment faire ?

Équipements nécessaires

- Des ruches, en moyenne 1 ruche / 1 hectare 

- Des balances, pour suivre le poids de la ruche et calculer la quantité de nectar et de pollen. 

- Des capteurs de température interne, pour déterminer la quantité du couvain et l’état de la colonie.

- Des compteurs d’abeilles, pour indiquer la fréquence des entrées et des sorties des abeilles, en fonction du temps et de la météo.

- Une station météo, avec un transmetteur de données, pour observer les données à distance.

Comment faire ?

- Installer les ruches sur l’ensemble du champ de kiwi.

- Équiper chaque ruche d’une balance, d’un capteur interne et d’un compteur d’abeilles. 

- Installer tout près une station météo. 

Articles associés