En ce moment, une surprise dans votre panier à partir de 149€ !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher Tous les articles

Plante mellifère : Hysope (Hyssopus officinalis)

Plante mellifère : Hysope (Hyssopus officinalis)

L’hysope, de son nom scientifique Hyssopus officinalis, est une plante mellifère de la famille des Lamiacées (Labiacées, Labiées). Cet arbrisseau appartient à la classe des Magnoliopsidés, comme le lierre, la carotte et le persil.

Autres dénominations : hysope officinale, herbe sacrée, hysope à rameaux couchés.

Variétés d’hysope

- Hyssopus officinalis f. albus, à fleurs blanches

- Hyssopus officinalis f. roseus, à fleurs roses

- Hyssopus officinalis ‘Aristatus’ (ou hysope des rocailles), à fleurs bleu sombre.

Description

Taille : 30 cm x 70 cm

Port : bas, étalé

Rameaux : dressés, tiges

Tiges : érigées, carrées, ligneuses et nombreuses

Feuilles : buissonnantes, persistantes, étroites, fines, de forme ovale et de couleur vert argenté. Elles mesurent entre 3 à 5 cm de long. Le feuillage de l’hysope dégage un parfum fort et plaisant qui rappelle celui du romarin et de la sarriette.

Fleurs : légèrement brillantes, petites, compactes, dressées et groupées en épis terminaux. Leur couleur est variable : bleu violet pour l’espèce type de l’hysope, et blanc, rose ou rouge pour d’autres espèces. Elles dégagent une odeur agréable.

Floraison

L’hysope est une plante vivace non parfumée qui fleurit en été, entre les mois de juillet, août et septembre, voire octobre dans certaines régions. Une taille légère relance une floraison très abondante. Retrouvez les autres plantes mellifères qui fleurissent aussi à cette période.

Milieu

L’hysope est une plante indigène originaire d’Asie occidentale, Europe méridionale et Afrique du Nord. On la retrouve un peu partout sur tous les continents, un peu partout, avec une prédilection pour les régions méditerranéennes (Europe méridionale et Afrique du Nord et la Haute Provence).

Cet arbuste aromatique est une plante rustique qui résiste au froid (-15°) et à la chaleur. Il pousse spontanément dans des endroits comme les éboulis et s’adapte facilement à tous les types de sols : ordinaire, pauvre, sec, sablonneux, calcaire et même caillouteux, pour peu qu’il soit bien drainé et léger, à ph neutre.

L’hysope pousse dans les zones ensoleillées, et peut se plaire même à un endroit semi-ombragé. On la retrouve à des altitudes allant jusqu'à 2000 m.

Étant une jolie plante décorative et aromatique, l'hysope trouve sa place comme plante de rocaille au jardin, en bordures ou en massifs et même dans les potagers, avec d’autres plantes aromatiques.

La plantation de l’hysope dans votre jardin vous tente, l’idéal serait de la placer près des arbres fruitiers : en tant que plante mellifère, elle vous garantit d’attirer les insectes pollinisateurs.

Autrefois, on cultivait l’hysope dans les jardins simples et de curés.

Intérêt apicole

L’hysope est une espèce indigène que les abeilles et les apiculteurs apprécient beaucoup parce que c’est une plante mellifère très intéressante.

Ses fleurs très aromatiques et le nectar qu’elles renferment attirent beaucoup les abeilles et autres insectes qui se chargent de la pollinisation des plantes et des arbres.

Le miel produit à partir de l’hysope est délicieux. C’est un produit très rarement monofloral. Il est clair et aromatique. Ayant été cité dans la Bible, le miel de l’hysope est considéré, chez les connaisseurs des miels, comme un produit mythique. Et il reste toujours une référence absolue parmi les miels méditerranéens et grecs.

Vertus médicinales

L’hysope est une plante dont les vertus médicinales étaient connues depuis bien longtemps par les Grecs et les Arabes. Des vertus thérapeutiques qu’elle doit à la composition de ses feuilles et à de ses fleurs. Celles-ci sont généralement utilisées en infusion. 

Elles permettent de :

- stimuler la digestion

- soulager des affections des poumons, comme l’asthme et la toux

- fortifier le système respiratoire 

- soulager les voies gastro-intestinales et les muqueuses des voies respiratoires 

- baisser la fièvre 

Néanmoins, évitez d’utiliser l’huile essentielle de l’hysope, sans demander l’avis du médecin, parce qu’elle contient une substance toxique pour le système nerveux.

Par contre, l’huile essentielle de l’hysope couchée s’utilise en usage externe, pour traiter certains troubles ORL.

L’utilisation de l’hysope ne se limite pas à son feuillage et à ses fleurs. Les vertus de de cette plante aromatique se transmettent au miel et en font une substance très bénéfique qui assainit remarquablement bien le corps. 

Jadis, les civilisations anciennes conféraient à l’hysope un sens sacré purificateur.

Autres usages

L’hysope est une plante aromatique, parfumée. Elle fait partie de ces plantes qui ont bien leur place en cuisine. Autrefois, cette vivace trouvait toujours facilement sa place au milieu du potager, dans le carré des plantes aromatiques aux côtés de la sarriette et de la menthe. Une tradition qui, malheureusement, se fait assez rare aujourd'hui. Pourtant, l’hysope est toujours un ingrédient important dans la composition des « herbes de Provence ». Sans oublier que rien ne se perd sur l’hysope, tout peut être cueilli : feuilles, tiges, fleurs !

Finement hachées, ses feuilles, qu’elles soient fraîches ou séchées, sont utilisées comme condiment, pour parfumer les viandes, les grillades, les farces, les soupes et les sauces. Une fois séchées, les fleurs de l’hysope peuvent être employées comme des aromates. On s’en sert pour parfumer des vinaigrettes et des huiles.

Conseil : à utiliser avec modération (en petite quantité).

Quant aux fleurs de l’hysope, elles parfument agréablement votre salade verte en relevant le goût des légumes et de la salade, et entrent dans la composition de certaines boissons à base de plantes : pastis, absinthe, eau de mélisse et certaines liqueurs. Pensez à couper les fleurs quand la plante commence à peine à fleurir.

Certains apiculteurs associent le miel à l’hysope officinale de culture bio, en le mélangeant avec les feuilles et les fleurs séchées de cette plante aromatique. Ils obtiennent un cocktail qui donne au miel un goût boisé, fort apprécié de certains gourmets fans de miel. Quant à la saveur qui s’en dégage, elle est jeune et verte. La particularité de l’hysope fait en sorte que le pouvoir sucrant du miel n’est plus trop puissant. Une nuance qui le rend plus agréable au goût de certains et qui se marierait bien avec une bonne tisane.

Mais, si vous voulez faire sécher l’hysope et la conserver, dites-vous que vous devez couper les tiges avant que la plante ne commence à fleurir.

Articles associés