Une surprise dans votre panier à partir de 119€ !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher

Plante mellifère : le coquelicot

Plante mellifère : le coquelicot

Le coquelicot, Papaver rhoeas, est une plante herbacée annuelle de la famille des papavéracées. Il est communément connu également sous le nom de pavot rouge, pavot coquelicot et ponceau.

Différentes espèces

Il existe quatre espèces de coquelicots, distinguables à partir de la morphologie de leur capsule :

  • Papaver rhoeas (Coquelicot)
  • Papaver argemone (Coquelicot argémone)
  • Papaver hybridum (Pavot hybride)
  • Papaver dubium (Pavot douteux).

Description

La plante du coquelicot mesure en moyenne entre 50 et 60 cm de hauteur.

La Tige : La tige du coquelicot est fine, longue, velue (poils raides), de couleur foncée, gris-bleu.
Elle est plutôt fragile. Blessée, elle laisse couler du latex de couleur blanche, dont l’odeur n’est pas vraiment agréable.

Les Feuilles : Les feuilles de coquelicot n’ont pas de pétiole. Elles sont grandes, dentées, de forme ovale. Le lobe terminal est grand. Elles ont 2 sépales libres, en forme de coupe, qui tombent à l’éclosion de la fleur.

La Fleur : La fleur de coquelicot est grande, isolée, de couleur rouge vif. Elle est portée par un pédoncule à poils hérissés. Le bouton floral est penché vers le bas.

  • Les pétales : 4 pétales, grands de taille, papyracés, de couleur rouge vif (parfois teinte rosée ou blanche), avec des taches de couleur noire. Avant l’éclosion, les pétales sont froissés dans le bouton. Ils sont enfermés par 2 sépales. Les pétales du coquelicot tombent à l’épanouissement de la corolle.
  • Les étamines : nombreuses, de couleur bleu noir.
  • Le pistil : a un disque à son sommet, avec 7 à 12 stigmates.

Le Fruit : Long de 1 à 2 cm. C’est une capsule sphérique avec plusieurs petites graines.

Germination et Floraison

Le coquelicot germe en hiver. C’est une plante auto-incompatible : le grain de pollen est incapable de germer sur le stigmate d’une fleur de la même variété. Un problème nécessitant l’intervention des abeilles, pour rendre possible la fécondation croisée.
La floraison a lieu entre mai et juillet.

Milieu

Le coquelicot se développe sur les sols nus, ou presque, et en milieux ouverts : friches, bords de chemins, …

Intérêt apicole

Les abeilles sont très attirées par le coquelicot, non pour son nectar, parce qu’il n’en sécrète pas, mais pour son pollen, produit en grande quantité. Leur guide dans cette aventure n’est pas sa couleur rouge, parce que imperceptible par ces insectes. Ce sont plutôt les rayons UV réfléchis de manière intensive par les pétales.

Vertus

Le coquelicot a plusieurs vertus thérapeutiques. C’est une plante antiseptique apaisante, adoucissante et pectorale. Elle aide à traiter les problèmes d’insomnie, les affections du système respiratoire (toux, angine, bronchite), l’abcès dentaire et la fièvre modérée.
En phytothérapie, on utilise les capsules, les feuilles et les pétales, en infusion, en sirop ou en décoction.

Précautions d’emploi

Évitez d’utiliser le coquelicot à fortes doses, ou combiné à certains médicaments (somnifères ou anxiolytiques). Il est également déconseillé en cas de grossesse, d’allaitement et chez les enfants âgés de moins de 7 ans.

Articles associés