L'univers du miel

Panier (0)

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte

 04 90 06 39 91

Questions, Conseil et Suivi de Commande

8h30-12h00 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi

LE BLOG le rendez-vous des passionnés des abeilles ! avec plus de 200 articles

Dès 99€ d'achats, un piège anti-frelon est offert !

De la bonne utilisation de la cire en apiculture

Publié le 11/02/2015 / Les trésors de la ruche

La cire est une substance utile au quotidien qui possède de nombreuses propriétés. Comment l’apiculteur peut en faire un bon usage ?

Feuille gaufrée

Des propriétés intéressantes

La cire est une substance importante dans le fonctionnement de la vie de la ruche. Fabriquée sous forme liquide par les glandes cirières des ouvrières, elle est déposée en fines lamelles.

Elle compose alors les alvéoles qui serviront à la réception du miel, du couvain et du pollen. En somme, la cire est un composant des rayons à miel. Cette substance qui a eu toute son importance dans la mythologie fait peu à peu place à la cire synthétique dans son usage industriel. En effet, sa production est soumise à plusieurs contraintes dont une température avoisinant les 33°C.

Plus légère que l’eau, la cire a une densité de 0,96 et fond à 63°C. La réutiliser est une façon de la rentabiliser, car chaque nouvelle fabrication de cire requiert beaucoup d’énergie de la part des abeilles mais ce sujet est soumis à une polémique.

Une bonne source de revenus

En revendant la cire, l’apiculteur se crée un revenu supplémentaire en complément d'autres produits comme le miel, la propolis, la gelée royale et le pollen.

En effet, la cire trouve aussi son utilité dans l’industrie agroalimentaire en tant qu’additif, ou dans l’industrie cosmétique comme lubrifiant. Le secteur médical est très demandeur notamment en raison des capacités anti-inflammatoires de la cire d'abeilles. Mieux encore, la cire entre dans la composition de nombreux produits d’entretien ménager, notamment pour la boiserie et le cuir et, grâce à sa malléabilité, elle sert aussi à fabriquer des moules et des bougies.

L’apiculteur peut tirer parti de la cire en la refondant puis en fabricant des feuilles alvéolées pour la saison suivante. Celles-ci incitent les abeilles à créer des rayons. Utilisée sous forme de cire gaufrée, la cire recyclée perd peu à peu de sa pureté avec le temps. Si une partie des apiculteurs approuvent la réutilisation de la vieille cire, d’autres promeuvent l’usage d’une cire neuve de qualité pour un meilleur rendement de la ruche.

La technique d’épuration

Il est nécessaire de filtrer et de décanter la cire. Il faut auparavant la rendre liquide en la chauffant au bain marie c'est-à-dire dans un récipient en métal baignant dans de l’eau chaude. On peut aussi utiliser une chaudière à cire. Les impuretés vont flotter à la surface de la cire liquide et pourront être écumées avec une écumoire.

On peut ensuite transvaser la cire chaude dans un seau. La décantation aura lieu pendant 36 heures. Une fois finie, on laisse refroidir la cire pendant 12 heures avant de la démouler, puis de gratter la partie encrassée avec un ciseau à bois.

Certaines précautions sont nécessaires, notamment d'éviter de mettre la cire directement en contact avec le feu pour ne pas risquer de créer des débordements incendiaires et un changement de la couleur de la cire.

Newsletter du blog

Encore un peu de lecture ?
De la récolte au conditionnement, la fabrication du miel
De la récolte au conditionnement, la fabrication du miel

Le miel, l'or de la ruche, n'est pas un produit alimentaire acquis. En effet après le dur labeur des abeilles de [...]

> Lire la suite

La fausse teigne de cire
La fausse teigne de cire

La fausse teigne de cire est un parasite de la ruche qui se développe dans les ruches affaiblies et à faible d [...]

> Lire la suite

L'apiculture biologique
L'apiculture biologique

Rapide panorama sur l'apiculture biologique : ses principes, les avantages et conditions.

> Lire la suite