Une surprise dans votre panier à partir de 119€ !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher Tous les articles

Plante mellifère : le lierre grimpant

Plante mellifère : le lierre grimpant

Le lierre grimpant, Hedera helix, est une plante mellifère de la famille des Araliacées.

Cette plante ornementale est aussi appelée lierre commun, lierret, herbe de Saint-Jean, drienne, rondelette, rondote et rondette. Certains le surnomment à tort le bourreau des arbres, parce qu'il les escalade et les recouvre en s'enroulant tout autour. Mais, il ne cause pas pour autant leur perte.

Espèces et variétés

On distingue deux espèces de lierres :

  • le lierre grimpant phanérophyte et / ou rampant : on le rencontre surtout dans les régions tempérées.
  • le lierre grimpant : c'est l'espèce la plus commune.

Et plusieurs variétés de lianes arbustives, telles que : Anita, Erecta, Gavotte, Maple leaf, Pedata, Sagittifolia et Sagittifolia variegata.

Description du lierre grimpant

Taille : indéfinie, pouvant atteindre 100 m de long x 30 m de haut.
Racine : adventives (le long de la tige), se transforment en crampons avec beaucoup de poils ventouses.
Tige : ligneuse, rampante / grimpante.
Rameaux : grimpants, avec des poils étoilés de couleur grisâtre. Ils portent les racines.
Feuilles : persistantes, alternes, à limbe coriace, d'un vert foncé un peu blanchi sur les contours du limbe :

  • feuilles caulinaires : palmatinervées, avec 3-5 lobes plutôt profonds
  • feuilles des tiges florifères : ovales, sommet aigu.

Fleurs : rassemblées en coupoles, en forme de grappes terminales, de couleur jaune verdâtre, avec 5 pétales.
Fruits : des baies (diamètre : 8-10 mm), de couleur noir bleuté, renfermant 3-5 graines et rassemblées en ombelles.

Floraison

La floraison du lierre grimpant n'est pas longue : de fin septembre à octobre (et selon les régions à novembre). Néanmoins, elle présente l'avantage de fournir aux abeilles une source d'alimentation à une période de l'année où une grande partie des floraisons sont arrivées à terme.

Milieu

Le lierre grimpant est originaire d'Europe et d'Asie occidentale. Peu exigeant, il supporte la sécheresse des pays méditerranéens et s'adapte à tous les types de sols. Il pousse surtout dans les sous-bois, sur le littoral atlantique et en montagne, même à 1 000 m d'altitude. Mais il ne résiste pas trop aux grands froids.

Intérêt apicole

Le lierre grimpant est une plante d'un intérêt apicole non négligeable : c'est une source de pollen et de nectar pour les abeilles à un moment où l'hiver s'approche et où les fleurs et les fruits se font de plus en plus rares.

Consommation

Toutes les parties du lierre grimpant sont toxiques pour les mammifères, notamment pour les hommes. Une toxicité due à la présence des saponines, des molécules que l'hydrolyse transforme en une substance très toxique, l'hédérine, générant des brûlures dans la gorge, des maux de tête, des crampes, de la tachycardie et des vomissements / diarrhées. Elle peut même provoquer une paralysie.

Vertus médicinales

En médecine traditionnelle, on reconnait au lierre grimpant son effet de purgatif assez puissant. Aujourd'hui encore, on utilise cette plante en usage interne. Ses feuilles entrent dans la composition de pastilles et de sirops antitussifs, servant à traiter des affections bénignes.

Articles associés