Le blog
apiculteur

Autour du rucher L'actu des apiculteurs

Pourquoi les périodes de sécheresse affectent fortement les abeilles ?

Pourquoi les périodes de sécheresse affectent fortement les abeilles ?

En France, nous avons connu de fortes périodes de chaleur. Cela a eu des conséquences sur la nature. En effet, de nombreux départements ont été classés en alerte sécheresse. Ces périodes de sécheresse inquiètent beaucoup les agriculteurs, notamment les apiculteurs. Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi les périodes de sécheresse affectent fortement les abeilles.

Un manque d’eau important

La première conséquence d’une forte période de chaleur est le manque d’eau. Les points d’eau sont asséchés. De plus, en période de sécheresse, des mesures de restrictions de l’utilisation d’eau sont souvent mises en place. Cela impacte fortement les abeilles qui ont beaucoup plus de mal à trouver des points d’eau

Elles sont donc obligées de parcourir de plus longues distances pour arriver à trouver de l’eau ce qui les fatiguent énormément. Certaines peuvent même se perdre. Les apiculteurs essaient de disposer des abreuvoirs à proximité des ruches afin d’éviter qu’elles n’aient à se déplacer, mais avec les restrictions d’eau, il peut parfois être difficile de remplir les abreuvoirs. Surtout pour les apiculteurs possédant de nombreuses ruches

Moins de nectar

En période de sécheresse les fleurs ont du mal à pousser. Et quand elles arrivent quand même à pousser, elles ne produisent plus de nectar.  Au-dessus de 35°C, le processus de photosynthèse ne se fait pas. La plante ne peut donc plus produire le nectar. Elles ont plutôt tendance à griller et ne peuvent donc plus être butinées par les abeilles. 

Cela a une conséquence directe sur l’alimentation des abeilles. En effet, pour produire le miel, les abeilles se nourrissent principalement du nectar des fleurs et des plantes qui les entourent. Sans les fleurs et les plantes, les abeilles se retrouvent donc à court de ressources alimentaires. 

Quelles sont les conséquences ? 

Puisque les abeilles ont moins d’eau et moins de nourriture, la reine réduit sa ponte. En effet, les abeilles restent plus dans la ruche et se nourrissent des réserves. De plus, la population de la ruche diminue, il y a donc moins de butineuses, ce qui veut dire une production de miel plus faible. 

Dans les zones les plus affectées par la sécheresse, la récolte risque même d’être catastrophique selon les apiculteurs.

Que faire ? 

Pour essayer de contrer au maximum les effets néfastes de ces périodes de sécheresse, de nombreux apiculteurs mettent en place des stratégies. C’est par exemple le cas de certains apiculteurs de la région Côte-D’Or, qui aménagent différemment leurs ruches pendant ces périodes de sécheresse

Cela consiste à faire en sorte que les abeilles bénéficient de plus d’espaces et de plus d’air à l’intérieur de la ruche. En effet, si les ruches ne sont pas modifiées en ces périodes de fortes chaleurs, la température à l’intérieur risque de devenir très élevée.  Les abeilles vont « brunir » jusqu’à devenir noires puis risquent de mourir prématurément à cause de la chaleur à l’intérieur de la ruche.

De même, les apiculteurs veillent à toujours laisser une source d’eau remplie à proximité des ruches. Comme nous l’avons mentionné précédemment, les points d’eau s’assèchent, les abeilles sont donc obligées de parcourir une plus grande distance pour en trouver. La présence d’un abreuvoir à proximité leur évitera donc de se fatiguer en parcourant de longues distances en pleine chaleur.

Nous n’avons de cesse de le rappeler, les abeilles jouent un rôle essentiel dans la préservation de la biodiversité. En période de sécheresse, elles sont fortement impactées. Il est donc primordial que les apiculteurs mettent en œuvre certaines stratégies afin de s’assurer du bien-être de leurs abeilles pendant ces périodes de forte chaleur. 

Articles associés