Une surprise dans votre panier à partir de 119€ !

Le blog
apiculteur

Autour du rucher L'actu des apiculteurs

Mutation génétique : une abeille aux yeux jaunes

Mutation génétique : une abeille aux yeux jaunes

La nature n’a de cesse de nous surprendre. En effet, on découvre encore aujourd’hui de nouvelles espèces d’animaux ou de nouvelles variétés de plantes. Véritables prouesses de la nature, ces découvertes laissent parfois les chercheurs perplexes. Aujourd’hui nous allons nous intéresser plus particulièrement à l’une de ses découvertes : une abeille aux yeux jaunes

La découverte

Elle est très récente puisqu’elle a eu lieu au moins de juin 2020. Cela s’est passé en Pennsylvanie, au nord de Pittsburgh aux États-Unis, dans l’exploitation de Joseph Zgurzynski. Cet apiculteur chevronné, exerce depuis 1976, faisait le tour de ses ruches comme d’habitude lorsqu’il remarqua une chose inhabituelle. Une de ses abeilles avait les yeux jaunes alors que les abeilles ont normalement les yeux noirs.  Il l’a donc tout de suite repérée. 

C’est la première fois qu’il voyait quelque chose comme ça, et pourtant il a l’habitude puisque son exploitation compte environ six millions d’abeilles.  Heureusement, il se trouvait ce jour-là en compagnie d’une photographe, Annie O’Neill, qui a pu immortaliser l’insecte.  Ceci a permis à l’apiculteur d’envoyer les clichés à un spécialiste de l’abeille, afin d’avoir un deuxième avis.

David Tarpy, qui est spécialiste des abeilles à l’université d’État de Caroline du Nord, a corroboré l’avis de M. Zgurzynski.  L’abeille présentait bien une mutation génétique au niveau des yeux. Cette mutation influe sur la pigmentation des yeux, rendant probablement l’abeille aveugle. Ceci est déjà rare, mais en plus, cette abeille fait partie des gynandromorphes. C’est-à-dire qu’elle affiche des caractéristiques mâles et femelles

À quoi ressemble-t-elle ? 

Outre la couleur de ses yeux, cette abeille affiche d’autres différences. Par exemple, ses yeux sont de tailles différentes de ceux des abeilles « normales ». Ils sont anormalement grands, Ils s’apparentent plus à ceux des abeilles mâles, et des faux bourdons, alors que le corps (abdomen, dard, et ailes) de cette abeille ressemble à s’y  méprendre à celui d’une femelle. 

Qu’en est-il de l’avenir ? 

Le gynandromorphisme est un phénomène extrêmement rare, et encore assez méconnu. Erin Krichilsky, qui travaille dans un institut de recherche au Panama, pense que ces espèces mutantes pourraient être des signes avant-coureurs d’une évolution menant à l’apparition de nouvelles formes ou de nouveaux comportements

Actuellement, l’abeille aux yeux jaunes découverte en juin, a été isolée des autres abeilles, et mise à l’abri dans un pot. Ceci a été nécessaire, car à cause de son handicap (elle est aveugle) elle serait probablement morte, ou aurait été chassée de la ruche par les autres abeilles.  La chercheuse est d’ailleurs ravie qu’elle ait été gardée, car selon ses propres mots : « Il faudra sûrement un certain temps avant d’en voir une autre présentant simultanément ces deux phénomènes. » 

La combinaison de la mutation génétique des yeux, et du gynandromorphisme, fait de cette abeille un spécimen extrêmement rare. Nul doute que cela va intéresser les chercheurs, qui se penchent sur la question de la mutation génétique des yeux depuis 1953.  Cela permettre peut-être d’en apprendre davantage sur le gynandromorphisme : ce phénomène aussi rare que fascinant. 

Articles associés